Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La troupe marocaine “Souffles” époustoufle les férus des planches au Caire

La pièce présentée a déjà été consacrée «meilleure pièce arabe» en 2016




 Il fallait que « Souffles », troupe marocaine de théâtre interprète son chef-d’œuvre « Kharif », meilleure pièce arabe en 2016, pour mettre fin à la monotonie qui prévalait lors de cette 24ème édition du Festival international de théâtre au Caire, en Egypte. La presse égyptienne n’a pas raté l’occasion pour tarir d’éloges cette pièce mise en scène par la jeune dramaturge marocaine Asmae Houri.
«Anfass» (Souffles) époustoufle, encore une fois, les férus des planches par le ton, le thème et le traitement de «kharif» qui traite de l’histoire d’une femme atteinte de cancer qui passe à un aveu courageux. Un quotidien des plus fébriles, des plus blessants et des plus choquants. L’originalité de la chose vient du fait aussi que cette mise en scène est montée sur la base d’un texte de Fatima Houri, sœur d’Asmae Houri, la metteur en scène, ayant succombé à l’horrible maladie.
Le tout offre une pièce qui est, comme on a pu le constater souvent lors de ses représentations, un exploit au niveau du mouvement, de l’action, du dialogue… et une grande compatibilité avec la composition musicale de Rachid Bromi, directeur administratif de la troupe.
Connu par son franc parler, Dr Hassan Mniyi, l’un des grands critiques de théâtre marocains ayant fait l’objet d’un grand hommage lors de l’ouverture de cette manifestation égyptienne, est allé, dans une déclaration à l’agence Reuters, jusqu’à dire que « Kharif » fait preuve de paramètres et de qualités internationaux certains.
 La journaliste égyptienne spécialisée Amal Mamdouh écrit dans un article à l’occasion que la pièce représentant le Maroc lors de ce festival a mis fin à une monotonie ennuyeuse  depuis le début de la manifestation, avec le thème singulier, mais surtout avec cette mise en scène et la vision dramaturgique particulière.
Avant le Caire, ce travail qui a été donné en représentation dans plusieurs villes marocaines, est conçu sur la base d’un texte de Fatima Houri.
Le répertoire de « Souffles » compte déjà des pièces de qualité ayant été distinguées à maintes manifestations : « 4 :48 Psychose - 2011», « Nta houa – 2012 » (c’est toi …), « Dmouâ b Lkhoul -2013 » (Larmes de khol),  « Hiver - 2014 », «The Spirit Level on stage - 2015», et « Kharif  - 2016 » (Automne) ... Tout un projet qui reste prometteur.
« Souffles » ne cesse de surprendre. Car, de « Kharif », la troupe est actuellement en train de préparer une nouvelle représentation intitulée « Jahim » (Enfer), très attendue à la mi-octobre prochain à Oslo, en Norvège, à l’occasion de la commémoration de l’une des grandes figures du théâtre mondial : Henrik Ibsen.

Mustapha El Louizi
Mercredi 27 Septembre 2017

Lu 1211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs