Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La troupe Flick Flock Dansa fait tabac au Festival des deux rives : Les «Moi» rêvés des Casablancais




La troupe Flick Flock Dansa fait tabac au Festival des deux rives : Les «Moi» rêvés des Casablancais
C’est un public aux anges, ému et agréablement surpris qui a longuement applaudi le spectacle « Les Moi rêvés » de la chorégraphe Susana Alcon, saluant de la manière la plus sincère une prestation réussie et magnifiquement interprétée par la compagnie espagnole Flick Flock Dansa exceptionnelle. En plein dans leur rôle, la trentaine de danseurs ont gratifié les spectateurs des numéros d’une extrême beauté qui n’ont d’égale que la profondeur des thèmes abordés dans cette pièce d’une heure 15.
Rarement un spectacle avait autant séduit le public. Ce soir, le Complexe Mohammed VI débordait de bonheur et d’émotions. Une joie partagée par un public au bord des larmes, tant il est vrai que cette création offre à voir des scènes mettant en lumière des histoires cliniques romancées par le neurologue Olivier Sack. Et dans lesquelles le public casablancais a pu vivre la solitude et l’oubli qui touchent les patients.
« Le titre du spectacle fait allusion à ce monde intérieur, à cette profondeur abyssale dans laquelle le « moi » se refugie pour pouvoir subsister. Chaque chemin tracé dans notre intérieur est un « moi » rêvé », explique la chorégraphe et directrice artistique de ce spectacle, Susana Alcon.
Après une première prestation très ovationnée, la veille, au Théâtre national Mohammed V, à Rabat, la trentaine des danseurs s’offraient ce soir un  second succès. Preuve, s’il en est, que le public a saisi la portée du message véhiculé lors de cette représentation. C’est du moins l’avis de la chorégraphe que nous avons rencontrée à l’issue du spectacle. Une Susana Alcon heureuse, exprimant le bonheur qu’elle venait de vivre aux côtés des danseurs. «  Le public de Casablanca comme celui de Rabat a manifesté un intérêt réel à cette création. Il était enthousiaste. Je dirais même que le public et les danseurs étaient à l’unisson. Il y a eu véritablement une complicité entre les deux, ce qui me touche et réjouit», a confié émue la chorégraphe à Libé.
Passé les ovations interminables, une partie du public est allée jusqu’à demander à rencontrer la chorégraphe pour lui témoigner sa satisfaction et naturellement aussi sa joie de partager des histoires qui ne lui sont pas certainement étrangères.
Sous le regard ému de la vedette de la soirée, parents et enfants ont foncé dans les environs des loges des danseurs où la chorégraphe s’est vue assaillie de questions et remerciements de toutes parts. Cette création a été interprétée par les danseurs dont l’un souffrant d’une des pathologies mises en scène.
« Dans chaque malade il y a toujours des potentialités qu’il faut mettre en évidence. Tous les malades ont une puissance en eux que ceux qui se disent « normaux » doivent mettre en relief. Une personne malade n’est pas dépourvue d’inspiration », a conclu Susana Alcon, précisant que ce spectacle s’améliore au fil des représentations et qu’il a nécessité 4 mois de travail.
La création « Les Moi rêvés » était donnée dans le cadre de la troisième édition du Festival des deux Rives qui se poursuit jusqu’au 30 janvier, dans six villes du Royaume. 

ALAIN BOUITHY
Mardi 26 Janvier 2010

Lu 432 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs