Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La troisième sera-t-elle la bonne?

L’assemblée de la FRMF devrait avoir lieu ce dimanche




La troisième sera-t-elle la bonne?
Sauf revirement de situation, ce qui reste encore une fois fort probable, la Fédération Royale marocaine devrait tenir, ce dimanche à partir de 16 heures au Palais des congrès à Skhirat, les travaux de son assemblée générale ordinaire.
Une AGO qui, depuis l’été dernier, est allée d’un report à l’autre dont le dernier a été dicté par le département de tutelle et ce, après les recours déposés à l’encontre des listes des deux candidats à la présidence, Abdelilah El Akram et Faouzi Lakjaa.
Toujours au sujet des ajournements, il y avait aussi la proposition de la FIFA qui avait saisi la FRMF lui suggérant de reporter cette fameuse assemblée au-delà du mois de décembre, période qui verra l’organisation du Mondial des clubs par le Maroc. Pour le moment, cette requête n’a pas été satisfaite, mais à un peu plus de 48 heures de la tenue des travaux de l’assemblée générale, celle-ci pourrait être de nouveau revoir sa date remise aux calendes grecques.
Bref, si assemblée il y a, elle devra en principe déboucher sur le nom du nouveau patron du football national. Que ce soit Abdelilah El Akram, qui représente le courant de la continuité, ou Faouzi Lakjaa, à cataloguer dans la case du renouveau, du pain sur la planche attend ces deux dirigeants pour qui le football marocain n’a pas de secret. D’ailleurs, les deux postulants à la présidence ont tenu, jeudi, des conférences de presse pour parler de leur plan d’action une fois patron de la FRMF.
En tout cas, à travers leurs programmes respectifs, ils ont dû diagnostiquer tous les maux qui affectent le football national depuis belle lurette. Toutefois, il ne suffit pas maintenant de relever les tares, mais il urge d’apporter des solutions susceptibles de mettre sur les bons rails un sport qui se veut être la locomotive pour les autres disciplines.Si l’ère Ali Fassi Fihri, le président sortant de la FRMF, a été marquée par l’arrivée du professionnalisme, pour ne citer que le positif, le nouveau numéro un et son équipe qui prendront la relève doivent aller davantage de l’avant en vue de terminer les chantiers déjà initiés et relancer d’autres. Car il y va de l’intérêt du football marocain qui a cumulé un retard certain aux niveaux continental et régional. L’heure du remue-ménage a sonné et tout ratage sera doublement payé cash.

Mohamed Bouarab
Samedi 9 Novembre 2013

Lu 934 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs