Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La trêve humanitaire au Yémen violée dès son entrée en vigueur






Dix membres d'Al-Qaïda dont trois chefs
locaux abattus par des drones américains



L'aviation de la coalition menée par l'Arabie Saoudite a lancé dimanche à l'aube une série de raids aériens contre des positions des rebelles chiites houthis au Yémen, où une trêve humanitaire initiée par l'ONU a vite volé en éclats.
Les avions de la coalition ont visé des rassemblements de rebelles à Saada, leur fief dans le nord du pays, d'autres positions au sud de Sanaa, la capitale, et dans la région de Wahat dans la province méridionale de Lahj, ont indiqué des témoins et des habitants.
En annonçant jeudi la trêve censée durer jusqu’à la fin du mois de jeûne, l'ONU avait pourtant affirmé avoir reçu de tous les belligérants des assurances suffisantes. Destinée à permettre l'acheminement d'une aide humanitaire cruciale à des millions d'habitants, la pause semblait mort-née samedi avec la persistance des combats entre rebelles et forces gouvernementales et des raids de la coalition arabe.
Le Conseil de sécurité de l'ONU avait pourtant exhorté vendredi les belligérants à "suspendre leurs opérations militaires" pendant la trêve et à "faciliter la livraison urgente d'aide humanitaire dans tout le Yémen".
Mais samedi la coalition arabe qui a fait savoir qu'elle "n'était pas concernée par la trêve, parce qu'elle ne comprend pas d'engagement des Houthis" à la respecter, a visé des positions rebelles à Taëz (centre), où faisaient rage des affrontements entre insurgés et combattants pro-gouvernementaux, selon des témoins.
Dans le sud, les raids aériens avaient frappé les rebelles à Aden et dans la province voisine de Lahej, d'après des témoins. Ces frappes sont en représailles à des bombardements rebelles sur la ville, a indiqué un porte-parole des combattants pro-Hadi, Abdallah al-Dayani. 
La coalition a également visé les rebelles dans les provinces de Dhaleh (sud) et Marib, à l'est de Sanaa. 
Le chef des rebelles Abdel Malek al-Houthi a quant à lui dit qu'il nourrissait "peu d'espoir" dans le "succès", de la trêve qui dépend selon lui "d'un arrêt total de l'agression saoudienne".
Entre-temps, 80% de la population -soit 21 millions de personnes- ont besoin d'aide ou de protection et plus de 10 millions ont du mal à se nourrir ou à trouver de l'eau potable à cause du conflit qui a fait plus de 3.200 morts, dont une moitié de civils, depuis mars, selon l'ONU.
 Le Programme alimentaire mondial (PAM), en précisant que deux bateaux remplis de nourriture et de carburant attendaient au large d'Aden, espérait avec ses partenaires venir en aide à plus de 2,37 millions de personnes avec cette trêve. 
Enfin, et malgré la guerre au Yémen, les Etats-Unis ont poursuivi leurs attaques contre le réseau extrémiste Al-Qaïda qui tente de profiter des combats pour s'emparer de nouveaux secteurs. Vendredi soir, dix membres d'Al-Qaïda dont trois chefs locaux ont été tués par des drones américains dans le sud-est du pays, selon un responsable local.

Lundi 13 Juillet 2015

Lu 633 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs