Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La transparence remise en cause par Aziz Rebbah


Controverse autour de la nomination du nouveau directeur de la marine marchande



La transparence remise  en cause par Aziz Rebbah
La nomination de Hicham N’hammoucha à la tête de la Direction de la marine marchande fait des vagues au sein du ministère de l’Equipement et du Transport. Les fonctionnaires du département d’Aziz Rebbah estiment que le nouveau poste a été attribué en violation des procédures en vigueur. Une affaire qui risque de faire des petits puisque que d’autres noms sont pressentis pour occuper d’autres postes vacants, de la même manière. Notamment celui de secrétaire général du ministère et  de président du Conseil général de l'équipement et des transports.
« Tout le monde était au courant depuis plus de deux mois que Hicham N’hammoucha serait nommé à la tête de la Direction de la marine marchande. Ce qui est en totale contradiction avec la procédure de nomination aux postes de responsabilité mise en place depuis l’année dernière», nous a déclaré une source proche du dossier sous le sceau de l'anonymat.
En effet, le décret n°2.11.681 relatif aux modalités de nomination des chefs de division et de services dans les administrations publiques stipule l’édition préalable de l’arrêté d’appel à candidature et sa publication avant tout examen des dossiers de candidature et l’élaboration de la liste des personnes retenues pour passer les entretiens de sélection. Par la suite, une commission doit être constituée pour élaborer un rapport final relatif aux résultats des entretiens et sa présentation au chef de l’administration pour approbation avant la publication des résultats sur le portail service-public.ma, sur les sites web des administrations concernées et leur affichage dans les locaux de celles-ci.
Des démarches qui n’ont pas été suivies à la lettre puisqu’aucune trace de candidature concernant ce poste ne figure sur le site du ministère ou sur le portail service-public.ma. Les fonctionnaires du département de Rebbah craignent que le même scénario ne se répète avec les autres postes à pourvoir. En l’occurrence celui de secrétaire général, de président Conseil général de l'équipement et des transports, de directeur du port Nador Med, etc.  Et ce alors que des noms d’heureux élus circulent depuis plus de deux mois à ce propos.  Ceci d’autant plus que  jusqu’à hier matin, le site web du ministère ne faisait aucune allusion à ces postes dans sa rubrique portant sur les postes vacants d’emplois supérieurs.Suite de la La polémique suscitée par la nomination de Hicham N’hammoucha a été due également à son profil et à ceux de certaines personnes pressenties pour être nommées auxdits postes.
Occupant  jusqu’il y a quelques jours  le poste de directeur des routes au sein du ministère de l’Equipement et du Transport, cet ingénieur de l’ESTP Paris également diplômé en management de l’entretien routier en Allemagne et qui a partagé sa carrière entre l’administration centrale et les services extérieurs est suspecté d’être impliqué dans une affaire de concession d’un marché public pour la construction de pistes rurales dans la province d’Azilal. Mieux, le rapport de la Cour des comptes 2009 a épinglé plusieurs irrégularités et défaillances commises au sein de la direction des routes dont il a été le directeur depuis 2006 avant d’être reconduit en tant que directeur des routes en 2009.
Le profil de la personne pressentie pour la fonction de directeur du port de Nador Med suscite également la colère des fonctionnaires puisque elle aussi a été épinglée par le rapport de la Cour des comptes de 2010 en tant que responsable de la direction de l’Agence nationale des ports.

Hassan Bentaleb
Vendredi 15 Février 2013

Lu 1178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs