Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La transformation structurelle de l’Afrique débattue à Marrakech


Le Maroc abrite en mai prochain les assemblées annuelles de la BAD



La transformation structurelle  de l’Afrique débattue à Marrakech
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) tiendra ses assemblées annuelles 2013 à Marrakech, au Maroc, du 27 au 31 mai 2013.
Plus de 2500 délégués, dont les ministres des Finances, les gouverneurs des banques centrales et des chefs d’entreprise venant des 78 pays membres de l’institution participeront aux rencontres.
Les assemblées seront consacrées au thème de «La transformation structurelle de l’Afrique». Elles examineront les interventions de la Banque en 2012 et son portefeuille de financement du développement pour 2013. La rencontre se penchera aussi sur les défis auxquels la région Afrique est confrontée dans les domaines clés tels que le changement climatique, les infrastructures, le secteur privé et la gouvernance.
Créée en 1964 pour mobiliser des ressources pour le développement économique et social de ses pays membres régionaux, la BAD est la première institution de financement du développement de l’Afrique. Elle met l’accent sur la réduction de la pauvreté et la promotion de la croissance durable. De 1967 au 31 décembre 2011, la Banque a approuvé 3661 prêts et des dons pour un montant total de 60,06 milliards d’unités de compte, soit environ 92,57 milliards de dollars américains en faveur de ses pays membres régionaux.
Les délégués représentant les autres institutions multilatérales de financement, les agences de développement, les chefs d’entreprise du secteur privé, les organisations non gouvernementales et la société civile, ainsi que les médias, assisteront également aux réunions.
A partir du 27 mai, des séminaires de haut niveau et d’autres événements parallèles seront organisés sur la situation économique, sociale et politique du continent. Les réflexions contribueront à accélérer la transformation du continent.
La Banque estime que «la transformation structurelle ne peut avoir lieu sans investissement dans les infrastructures, l’agriculture, la formation professionnelle et l’éducation, sans un engagement plus poussé avec le secteur privé».
A rappeler que le Maroc a accueilli les réunions annuelles de 1974 à Rabat.

Libé
Mercredi 27 Février 2013

Lu 464 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs