Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La tragédie de Bourgogne domine les travaux du Conseil de Casablanca

Vers le recasement de 9250 familles logeant dans des maisons menaçant ruine




La tragédie de Bourgogne domine les travaux du Conseil de Casablanca
La tragédie du récent effondrement des trois immeubles survenue au quartier Bourgogne faisant plusieurs morts, était au centre des travaux de la réunion du Conseil de la ville de Casablanca tenue jeudi. Même si ce point ne figurait pas à l’ordre du jour de la session de juillet, quelques conseillers dont  l’Uspéiste Abdelhak Mabchour ont insisté pour que ce drame soit évoqué. Ce dernier a appelé les responsables aussi bien au niveau local que central, à que ce genre de tragédie ne se reproduise plus. Il a rappelé dans ce sens le problème des habitats menaçant ruine dans plusieurs zones de la ville de Casablanca qui mettent en danger la vie de milliers de personnes. «Si ce problème n’est pas réglé, le retour de la saison des pluies pourrait, qu’à Dieu ne plaise, nous faire revivre, le même genre de drame», a-t-il martelé. Il a  également salué les initiatives de S.M le Roi Mohammed VI en faveur des familles sinistrées et souhaité qu’un deuil national de trois jours soit décrété à la mémoire des personnes décédées.
Pour sa part, le président du Conseil de la ville, Mohamed Sajid a révélé lors de la discussion de cette question que les études faites pour recenser et cataloguer les habitats menaçant ruine ont conclu à l’urgence du relogement de 9250 familles dont la majorité vivant en ancienne Médina de Casablanca et à Derb Sultan.
Il a affirmé, à cet égard, qu’un budget de 170 milliards a été consacré à ce projet, ajoutant qu’une convention dans ce sens entre le Conseil de la ville et de la région, le ministère des Finances, la Sonadac et le Fonds solidarité habitat, sera soumise au Conseil de la ville lors de sa prochaine session.  Il convient de préciser, par ailleurs, que le Conseil a mis officiellement fin au contrat qui liait l’Arrondissement des Roches Noires à la société espagnole gestionnaire des places de stationnement dans les quartiers de l’Arrondissement, tout en précisant que ladite société exploitait illégalement ces places vu que son contrat était arrivé à terme.Le Conseil de la ville a également  enterré définitivement et officiellement le projet du métro aérien censé relier les quartiers de Moulay Rachid, Sidi Othmane, Maârif, Bourgogne, Sbata, Derb Sultan et la Gironde
Lors de cette session, les conseillers ont aussi approuvé, à l’unanimité, la décision de remplacer cette ligne de 15 km par quatre lignes de 80 km couvrant presque toutes les zones de Casablanca et sa périphérie y compris les quartiers Lahraouiyine et Rahma. 16 milliards de DH  y ont été alloués, selon Mohamed Sajid.
Par ailleurs, le conseiller istiqlalien, Mohamed Fahim a fustigé une ancienne décision cédant à des prix dérisoires, des villas situées dans des zones importantes de Casablanca (Boulevard de Mekka par exemple) à plusieurs personnalités et hauts fonctionnaires.
Il a exhorté le président du Conseil de la ville à annuler cette décision prise à l’époque de la Communauté urbaine de Casablanca. D’autres conseillers ont appelé à la constitution d’une commission chargée de définir la valeur réelle de ces biens.

Mourad Tabet
Samedi 26 Juillet 2014

Lu 4419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs