Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La tension monte entre l’Iran et les Etats-Unis : Tournée de Ahmadinejad en Amérique latine




La tension monte entre l’Iran et les Etats-Unis : Tournée de Ahmadinejad en Amérique latine
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a quitté dimanche matin Téhéran pour une tournée de cinq jours dans quatre pays d'Amérique latine (Venezuela, Nicaragua, Cuba et Equateur), afin de renforcer les liens entre l'Iran et ces pays, au grand dam des Etats-Unis."Nos relations avec les pays d'Amérique latine sont très bonnes et se développent. La culture des peuples de cette région et leurs demandes historiques ressemblent aux demandes du peuple iranien. Ce sont des peuples qui ont une pensée anti-colonialiste ; c'est pour cela qu'ils résistent face au régime de l'oppression (les Etats-Unis, ndlr)", a déclaré M. Ahmadinejad avant de quitter Téhéran pour le Venezuela. "L'Amérique latine était une région que le régime de l'oppression considérait comme son arrière-cour et où il pensait pouvoir faire ce qu'il voulait. Mais aujourd'hui, les peuples de ces régions se sont réveillés et agissent de manière indépendante", a-t-il ajouté. "Dans ces quatre pays, nous allons discuter des questions régionales et internationales et de la volonté du régime de la domination (Etats-Unis, ndlr) d'intervenir dans les affaires des autres pays et de sa présence militaire" à travers le monde, a-t-il ajouté. Washington a appelé vendredi les pays d'Amérique latine à ne pas "renforcer leurs liens" avec l'Iran au moment où la pression grandit pour convaincre Téhéran de renoncer à son programme nucléaire controversé. "Le régime (iranien) ressent la pression grandissante (de la communauté internationale) et il est dans une quête désespérée d'alliés", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.
"Nous voulons faire savoir de manière très claire aux pays du monde entier que ce n'est pas le bon moment pour renforcer les liens, économiques ou liés à la sécurité, avec l'Iran", a-t-elle ajouté. Hostiles aux Etats-Unis, les quatre pays au programme de M. Ahmadinejad se sont rapprochés de l'Iran ces dernières années. Le président vénézuélien Hugo Chavez s'est rendu à Téhéran neuf fois en 13 ans. M. Ahmadinejad qui entamera sa tournée par le Venezuela, a salué M. Chavez, "un héros de la lutte contre l'oppression" qui agit pour "faire cesser la dépendance politique et économique de toute l'Amérique latine" vis-à-vis des Etats-Unis.
Il a également salué "le peuple révolutionnaire du Nicaragua (dont) la révolution est jumelle de la révolution iranienne". M. Ahmadinejad a aussi annoncé qu'il allait inaugurer plusieurs projets et signer de nouveaux contrats avec chacun des quatre pays qu'il va visiter. Le président iranien sera accompagné dans cette tournée par une forte délégation ministérielle: Ali Akbar Salehi (Affaires étrangères), Shamseddine Hosseini (Economie), Mehdi Ghazanfari (Industrie, Commerce et Mines) et Majid Namjou (Energie).

AFP
Lundi 9 Janvier 2012

Lu 958 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs