Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La télé tue




La télé tue
Les adultes regardant la télévision trois heures par jour ou plus doubleraient leur risque de mort prématurée par rapport à ceux passant moins de temps devant le petit écran, selon une étude parue récemment dans la revue de l'American Heart Association.
"Regarder la télévision est l'un des principaux comportements sédentaires de notre mode de vie où d'autres types de sédentarité se développent également", relève le Dr Miguel Martinez-Gonzalez, professeur de santé publique à l'Université de Navarre, à Pampelune en Espagne, principal auteur de ces travaux.
"Nos résultats vont dans le même sens que ceux d'études précédentes indiquant un lien entre le temps passé à regarder la télévision et la mortalité", ajoute-t-il.
Ces chercheurs ont suivi 13.284 adultes espagnols en bonne santé, âgés en moyenne de 37 ans, dont 60% de femmes, avec des diplômes universitaires, pour déterminer le lien entre trois types de comportements sédentaires et le risque de mortalité de toutes causes. Il s'agissait du temps passé devant un téléviseur, un ordinateur et à conduire une voiture.
Les participants ont été suivis durant une période médiane de 8,2 ans.
Les auteurs de l'étude ont constaté 97 décès, dont 19 de maladies cardiovasculaires, 46 de cancer et 32 d'autres causes.
Ils ont calculé que le risque de décès était deux fois plus élevé chez ceux ayant indiqué regarder la télévision trois heures ou plus par jour, par rapport à ceux passant moins de temps devant le petit écran.
Ce doublement du risque a subsisté après que furent pris en compte un ensemble d'autres facteurs également liés à une mortalité plus élevée, précisent ces scientifiques.
Ces derniers n'ont en revanche trouvé aucune corrélation significative entre le temps passé à utiliser un ordinateur ou à conduire une voiture et un risque accru de mortalité prématurée de toutes causes.
Ces chercheurs ont toutefois estimé que d'autres études étaient nécessaires pour confirmer les liens potentiels entre le temps d'utilisation quotidien d'un ordinateur ou le temps passé au volant et les taux de mortalité, afin de déterminer les mécanismes biologiques qui pourraient les expliquer.
 

AFP
Vendredi 27 Juin 2014

Lu 539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs