Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La tablette et le smartphone ont la cote

Les résultats de l’enquête sur l’utilisation d’Internet au Maroc en juillet 2014 affichent un comportement des internautes plus ou moins versatile




La tablette et le smartphone ont la cote
Place aux résultats de l’enquête sur l’utilisation d’Internet en juillet dernier. 1000 sondés ont, ainsi, répondu présent à ce sondage dont l’objectif était, entre autres, de mesurer la fréquence et les moyens d’utilisation d’Internet chez les répondants ainsi que d’étudier le comportement de l’Internaute marocain sur Internet. C’est, d’ores et déjà, chose faite. 
L’enquête réalisée par Maroc Numeric Cluster et Averty a, ainsi, mobilisé un millier de répondants (65% d’hommes contre 35% de femmes) répartis sur 40 villes, dont 30% proviennent de Casablanca, 10% de Rabat, et 7% respectivement de Marrakech et d’Agadir.
Résultat des enquêtes : la donne a changé en moins de deux années avec des Marocains beaucoup plus enclins à utiliser la tablette et le téléphone mobile comme supports de connexion à Internet ! Ont-ils, de ce fait, sonné le glas de l’ordinateur portable ? Presque, semble apporter la réponse de cette enquête.
 En effet, en ce qui concerne les moyens d’utilisation, le sondage montre qu’en comparaison à 2012, la tablette et le téléphone mobile ont enregistré une progression de respectivement 11% et de 6% au détriment de l’ordinateur portable qui a connu une baisse de 5% en tant que support de connexion à la Toile.
Pour rappel, en décembre 2012, une enquête similaire et réalisée par les mêmes structures, avait, effectivement, dévoilé que l’ordinateur portable reste le support de connexion le plus utilisé avec un taux de 88%. 
En revanche, pour ce qui est des fréquences d’utilisation, cette étude révèle que la majorité des sondés (53%) passent une durée moyenne supérieure à 4h par jour sur Internet et l’ordinateur portable demeure le support de connexion le plus favori avec un taux d’utilisation de 78%, suivi du téléphone mobile (61%) qui dépasse l’ordinateur de bureau, ce dernier étant utilisé par 44 % des enquêtés. 
Dans la foulée, les répondants se connectent généralement depuis leurs foyers (90%) alors que 37% accèdent à Internet depuis leur lieu de travail et 29% depuis les lieux publics. 
Internet, relève l’enquête, est utilisé d’abord pour s’informer auprès de 77 % des répondants, pour envoyer et recevoir des emails chez 73 %, pour rester en contact avec ses proches à hauteur de 69 % et 63% se connectent pour se divertir. Cette année, l’enquête a également révélé une autre nouveauté mais qui a trait au comportement des utilisateurs: l’achat en ligne est très prisé. 
En effet, par rapport à 2012, l’achat en ligne a enregistré une forte progression en passant de 7% à 23%. Une hausse, ajoute la même source, qui a également concerné les activités de divertissement et de téléchargement.
Quant aux sites préférés des sondés, il paraît que Hespress.com garde sa position de site web marocain le plus populaire suivi de Koora.com et de Startimes.com. Deux ans auparavant, Hespress.com avait marqué un score de 27,37% suivi, avec une large différence, par Hmizate.ma (5,34%) et Marocannonce.com (4%).
Ce rapport s’est également penché sur la publicité sur Internet. Ainsi, tandis que 41% des répondants disent ne pas être intéressés par aucun format publicitaire, 16% d’entre eux considèrent les bannières en images ou flash comme la forme la plus attractive et d’autres déclarent préférer les vidéos publicitaires et les jeux concours (respectivement 15% et 11%).
 In fine, l’ensemble des recommandations de ces participants dont l’enquête a touché toutes les tranches d’âge, ont convergé vers la nécessité d’améliorer l’offre des sites web marocains en termes de contenu à travers des informations riches et actualisées et des services à valeur ajoutée alliant innovation et facilité d’utilisation.
Tous ces sondés, principalement des étudiants (43%), des employés (15%) et des cadres (14%) ont également mis l’accent sur le besoin de communication autour des sites et services existants à travers la création de buzz et de publicité.
Estimé à presque 2,7 milliards en 2013, le nombre mondial d’internautes va crescendo depuis les années 90. Quoi de plus normal, sachant que cette immense Toile est accessible au public au niveau mondial, mais non sans danger. En effet, la vigilance reste de mise pour grands et petits avec ce monde virtuel peuplé de risques!
 

Meyssoune Belmaza
Mercredi 24 Septembre 2014

Lu 576 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs