Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La strabologie et l'ophtalmologie pédiatrique mises en lumière : L'AMSOP tient ses premières




La strabologie et l'ophtalmologie pédiatrique mises en lumière : L'AMSOP tient ses premières
journées scientifiques à Casablanca L'Association marocaine de strabologie et d'ophtalmologie pédiatrique a organisé dernièrement à Casablanca, ses premières journées scientifiques.
Cette manifestation a réuni  des ophtalmologistes et des orthoptistes des secteurs hospitalier et libéral de plusieurs villes du Maroc. Des débats ont été lancés, en cette occasion, sur différents sujets relatifs à la prévention de la malvoyance chez l'enfant et à la prise en charge des enfants amblyopes dont la vision reste inaméliorable par la correction optique. Les conférenciers ont également traité de la classification des strabismes infantiles, leur traitement médical et chirurgical, de même que de la prise en charge chirurgicale du strabisme de l'adulte. Dans son intervention sur l'amblyopie, le Dr Dominique Thouvenin, secrétaire scientifique de l'Association francophone de strabologie et d'ophtalmo-pédiatrie a insisté sur la nécessité du dépistage précoce des déficiences visuelles chez l'enfant par un examen ophtalmologique systématique à l'âge de 1 mois, 9 mois et à 3 ans, et ce particulièrement chez les enfants à risques ou à prédisposition héréditaire.
Selon lui, ce domaine d'hygiène qui ressort de  l'hygiène familiale et scolaire reste néanmoins défaillant par manque de sensibilisation et d'information.
Les pédiatres doivent donc être informés ou faire appel à des professionnels de la vision de l'enfant à la recherche  des signes d'alarme pour un diagnostic précoce de pathologie tumorale ou fonctionnelle oculaire qui peut s'associer à l'apparition d'un strabisme convergent ou divergent selon les cas .
Le strabisme de l'enfant, a précisé l'intervenant, peut être corrigé entièrement ou partiellement par la correction optique par des lunettes, dans certains cas, associée à la rééducation da la vision.
Le traitement par la toxine botulinique s'avère, selon lui, efficace avant de passer au traitement chirurgical qui peut se faire en un ou plusieurs temps opératoires.
Les  autres orateurs ont, pour leur part, mis l'accent sur l'intérêt  d'une communication efficace entre les professionnels de la vision et les parents pour un bon suivi de la rééducation et la durée du traitement qui peut aller jusqu'à l'âge de 15 ans.
 En tout cas, la chirurgie du strabisme doit être décidée au cours des premières années de l'enfance avant l'installation des troubles psychologiques qui risquent de conduire à l'abandon scolaire, ont-ils noté.
Des cas cliniques ont été exposés et discutés par l'assistance et des films ont été projetés.  
Le problème de l'absence de couverture par certaines assurances de la chirurgie du strabisme  de l'adulte alors qu'elle est  considérée  comme une chirurgie  esthétique  remboursable dans les pays francophones, a également été soulevé.
 

B.S
Mardi 24 Juillet 2012

Lu 1443 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs