Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La star marocaine du raï remporte l’Award du meilleur artiste du monde : Youness s’offre une belle récompense à Amiens




La star marocaine du raï remporte l’Award du meilleur artiste du monde : Youness s’offre une belle récompense à Amiens
C’est une bonne nouvelle pour la sa scène musicale marocaine et, à certains égards, le raï, un genre de musique très apprécié au Maroc. Le chanteur Youness a remporté ce week-end l’Award 2012 du meilleur artiste dans la catégorie «Musique du monde» lors de l’émission de télévision «On va faire le show». C’était ce samedi à Amiens. Une belle récompense qui sonne comme une reconnaissance du talent de ce jeune artiste marocain dont les inspirations et le timbre prédisaient, il y a quelques année seulement, un bel avenir.
Cette récompense ne devait guère surprendre les observateurs avertis de la scène musicale marocaine et maghrébine en général. Alors que l’auteur de « Bledi bledi » faisait ses débuts sur différentes scènes au Maroc, ceux-ci avaient déjà perçu chez ce chanteur des prémices d’un futur grand artiste. Lui qui, à seulement 7 ans, avait déjà conquis le cœur de ses aînés. Avant de devenir, quelques années plus tard, la nouvelle étoile montante du raï. Et de faire parler de lui, outre-Hexagone, de séduire les médias et de se façonner, en peu de temps, une image de star qui ne le quitte plus.
Youness n’anime plus les mariages et les fêtes du bled. Il ne chante plus dans la cour de l’école pendant la récréation, comme aimait le lui demander son instituteur. Après s’être longtemps inspiré des aînés, comme Cheb Khaled, Cheb Mami ou encore Cheb Hasni, et marqué les plateaux d’émissions de musique telle que Casting star, il s’est envolé pour d’autres cieux. Il séduit désormais un nouveau public, part à la conquête d’autres scènes pour le bonheur de ses fans marocains et de ce pays qu’il a toujours aimé et qu’il chante à tout bout de chemin. «Je donne des concerts dans beaucoup de pays. Où que j'aille et où que je me produise, je n'oublie jamais mon pays. C'est justement le message que je véhicule à travers «Bledi bledi», un des titres de mon album («Safar»). C'est-à-dire, la fierté d'être Marocain tout en veillant à représenter dignement la chanson marocaine à l'étranger», confiait-il l’année dernière dans un entretien avec Libé.  C’est donc tout naturellement que cet artiste au talent incroyable ait été désigné meilleur artiste dans une catégorie qui en comptait d’aussi bons artistes que lui.
Pour une bonne nouvelle, c’en est vraiment une. Espérons que ce prix ne sera qu’une parmi d’autres récompenses promises à un jeune dont la voix et les thématiques sont très porteurs.

ALAIN BOUITHY
Jeudi 10 Mai 2012

Lu 1112 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs