Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La star libanaise chante pour les enfants atteints de cancer : Ramy Ayach au concert de charité “Mekn’Espoir 2010”




La star libanaise chante pour les enfants atteints de cancer : Ramy Ayach au concert de charité “Mekn’Espoir 2010”
Rami Ayach a récemment animé un concert de charité, «Mekn’Espoir 2010»,  au profit des enfants atteints de cancer, au stade d’honneur à Meknès. Organisée à l’initiative de N.S Event en partenariat avec l’«Association l’avenir pour enfants atteints de cancer », présidée par SAR la Princesse Lalla Meryam, cette soirée a connu un grand succès auprès du public qui a répondu présent à cet élan de solidarité. Fervents admirateurs de la star libanaise, les Meknasis et plusieurs fans venus des villes environnantes se sont donné rendez-vous au stade d’honneur à Meknès pour écouter, danser et applaudir leur idole dans une ambiance toute particulière. Et ce, malgré la pluie qui ne les aura nullement empêchés de venir vivre cet instant de bonheur.
Soulignons que les recettes de ce concert seront reversées à l’« Association l’avenir pour enfants atteints de cancer » qui ne ménage aucun effort pour améliorer la vie des enfants. Cette dernière devait aussi recevoir un don de médicaments de l’artiste à travers  son Association Ayach Tofoula.
Après Fès où il avait déjà donné un excellent concert de charité, la pop star libanaise est venue à Meknès témoigner de sa générosité pour une noble cause, celle d’aider les enfants atteints de cancer.
Natif de Baakleen au Liban, il y a 30 ans, Ramy Ayach compte plusieurs cordes à son arc. Chanteur, auteur et compositeur, il joue aussi de  la guitare, de la batterie et du piano. L’artiste joue parfaitement de l’Oud.
Convaincu de trouver sa voie dans la musique, le jeune Rami ne manque pas une occasion de s’illustrer, impressionnant au passage les siens. Bien que persuasif, ce n’est qu’à partir de 1996 qu’il se voit offrir la chance d’exposer véritablement ses talents.  Sur le plateau télé de l’émission «Studio El Fan», le benjamin de la famille interprète avec brio «Beghnaeela». Un triomphe pour Ramy qui a remporté la médaille d’or.
Tout s’enchaîne par la suite. L’année suivante, il est nominé pour le Prix de la ‘Meilleure Chanson’ (1997). Avec son premier album «Raeh», Ramy entame une longue tournée qui le conduira dans une douzaine de pays, à travers le monde. Notamment en Europe, Moyen-Orient et en Amérique.
La suite, on la connaît. 

ALAIN BOUITHY
Vendredi 15 Octobre 2010

Lu 701 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs