Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La somnolence et l’endormissement au volant, source d’accidents mortels sur l’autoroute

Aider le médecin à identifier les personnes à haut risque




La somnolence et l’endormissement au volant, source d’accidents mortels sur l’autoroute
La Société marocaine du sommeil et de la vigilance (SMSV) organise jusqu’à fin juin, une série de conférences à travers plusieurs villes du Royaume pour sensibiliser sur les troubles du sommeil et les accidents de la circulation.
Après Rabat, le 31 mai, ces conférences auront lieu le 4 juin à Tanger et fin juin à Agadir, seront l’occasion de débattre et de sensibiliser les médecins responsables de délivrer le certificat médical du permis de conduire, les médecins de travail et les professionnels de transports, aux liens de causes à effets entre troubles du sommeil et l’augmentation des accidents de la route, indique lundi un communiqué de la SMSV.
La somnolence et l’endormissement au volant sont la source d’1 accident mortel sur 3 sur l’autoroute, a souligné Dr Fouzia Kadiri, présidente de la SMSV, citée par le communiqué, ajoutant que des études récentes publiées en 2013 et 2014 rapportent que 30% des accidents sur autoroute sont dus à l’endormissement au volant et que la somnolence est la première cause de mortalité sur les routes.
Au Maroc, rapporte la MAP, le dérapage isolé, c'est-à-dire en rapport avec la somnolence ou la fatigue représente la première cause de mortalité routière, a-t-elle précisé, notant que dans le cadre professionnel, l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) a rapporté que la moitié des accidents de travail mortels sont les accidents de la route. Ces derniers impliquent généralement les véhicules de gros gabarit qui occasionnent 12% des tués de la circulation d’après la même source.
Le programme de la Société marocaine du sommeil et de la vigilance consiste à mettre en place un plan d’action à chaque niveau de la chaîne de la prévention routière : le médecin agréé à délivrer le permis, le médecin de travail, les spécialistes du sommeil, les entreprises, les assurances et enfin les autorités, a fait savoir Mme Kadiri.
La 1ère étape consiste à mettre en place un programme de formation des médecins qui ont la responsabilité de délivrer le certificat médical du permis de conduire et les médecins de travail qui ont la responsabilité du suivi médical des employés des entreprises de transport, a-t-elle expliqué.
Il s’agit d’un programme de formation sous forme de conférences, de tables rondes et d’ateliers que la SMSV a déjà lancé depuis 2015 avec l’Association des médecins agrées à délivrer le permis de Casablanca et l’Association des médecins du travail Settat-Casablanca, a-t-elle précisé, relevant que ce programme va aider le médecin à identifier les personnes à haut risque des troubles du sommeil.
Le principal trouble du sommeil à dépister est celui désigné communément par les médecins du syndrome aigu obstructif du sommeil ou (SAOS). Le SAOS se définit par un arrêt respiratoire pendant le sommeil dû à une fermeture mécanique des voix aériennes supérieures. La confirmation du diagnostic ne peut se faire que par l’enregistrement du sommeil qui va détecter ces arrêts respiratoires et les chiffrer, explique-t-on. 

Jeudi 2 Juin 2016

Lu 622 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs