Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La société civile fourguée à une commission ministérielle

Choubani, l’impénitent monologueur




La société civile fourguée à une commission ministérielle
 
Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Voilà un proverbe qui colle bien au ministre Mohamed Lahbib Choubani, chargé des relations avec le Parlement et la société civile. A l’entendre parler, ce week-end à Rabat, de son « monologue associatif», l’on se rend compte combien il abonde dans son erreur. Choubani persiste et signe ainsi à exclure un pan entier de la société civile démocratique et à crier au triomphe de son approche unilatérale. Une manière de confirmer un esprit profondément imprégné par la culture de l’éradication. 
Un ministre qui entame son « dialogue », en obligeant la société démocratique à se retirer, sous prétexte d’un manque de participation au niveau organisationnel et conceptuel. Nommer un rapporteur (Abdelali Hamieddine) qui n’avait jamais jusque-là pris cette étiquette d’acteur associatif était un signe déjà révélateur du cours qu’allaient prendre les choses. 
De surcroît, une bonne partie des acteurs civils appellent à ce que le rapporteur fasse l’objet d’une unanimité, ce qui n’est pas le cas de Hamieddine étant donné son implication éventuelle dans le meurtre de l’étudiant de gauche Mohamed Benaissa Aït Ljid. Il devrait au lieu de cela, donc, passer devant le juge, et s’innocenter préalablement des accusations qui pèsent contre lui, conditions d’une personnalité publique obligent !  Le comble de l’exclusion est apparu, encore une fois, dans l’un des monologues initiés à Errachidia, où Choubani a oublié sa mission et sa fonction de ministre, en répondant à l’enthousiasme d’une salle remplie de ses partisans : « En combattant une grande partie de la société civile, nous nous approchons plus du bon Dieu » !!! La messe est dite.
La société démocratique, regroupée sous la bannière de l’Appel de Rabat a réagi, en organisant presque le même nombre de rencontres, mais en réunissant les véritables acteurs associatifs locaux. A Ouarzazate, Tinghir, Errachidia, Nador, Tétouan, El Hajeb, Tahla, El Jadida, Marrakech, Agadir, Tétouan, Fès … Le tout couronné par un séminaire national à Bouznika, où l’on avait compté la présence d’un millier de personnes. Avec bien évidemment un coût bien au-delà des 9 milliards de centimes qu’avait dépensés Mohamed Lahbib Choubani, jusqu’ici !
Un dernier communiqué de l’Appel de Rabat confirme le boycott de tous les actes de ce « monologue », mais dénonce les initiatives de diabolisation du milieu associatif. « L’on comprend que Choubani est en train de combattre les piliers de la société civile démocratique, étant donné son apport au niveau de la diffusion des valeurs civiles et civiques », souligne Abderrahim Chahid, président du Réseau associatif de Zagora pour le développement et la démocratie (RAZDED), qui renchérit que « Choubani est conscient de son stratagème, à savoir décrédibiliser les grandes associations historiques et démocratiques ». Force est de constater que le ministre ne cesse de pointer du doigt, depuis son arrivée, les grands ténors de la société civile, notamment ceux ne partageant pas sa ligne idéologique. 
Choubani qualifie ces associations de  « structures corrompues », chose indigne d’un ministre qui devrait plutôt être au-dessus des divergences idéologiques et politiques. Mais, comme l’explique Kacem Basti, membre du comité du secrétariat de la coalition, « il est du droit de tous de s’interroger, maintenant, sur la source et le sort de l’argent qui entre dans notre pays, en direction des associations à tendance islamiste (religieuse) et de connivence avec le parti de Choubani, c’est-à-dire le PJD et sa base arrière le MUR ! », ajoutant que « le MUR, mouvement de Hamdaoui, pro-PJD, est plus « riche » que le parti de Benkirane ». 

Mustapha Elouizi
Mardi 25 Mars 2014

Lu 1124 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs