Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La situation au Mali examinée à Rabat


Quatre ministres de l’Intérieur se penchent sur la question



La situation au Mali examinée à Rabat
Les ministres de l’Intérieur du Maroc, de l’Espagne, du Portugal et de la France sont en conclave ce vendredi 25 janvier à Rabat. Au menu de cette réunion, la situation sécuritaire dans la région et notamment au Nord du Mali et comment y faire face. Selon la MAP qui cite une source autorisée au ministère de l’Intérieur, les ministres de l'Intérieur de ces quatre pays « se réuniront pour jeter les fondements d'une coopération régionale élargie, en vue de faire face aux différentes menaces qui guettent la stabilité et la sécurité de leur région ». « Lors de cette réunion, qui se tient sur invitation du ministre de l'Intérieur, Mohand Laenser, les ministres de l'Intérieur auront l'occasion d'examiner les moyens de renforcer la coopération entre leurs départements respectifs, que ce soit au niveau de la formation policière ou celui de l'échange d'information et du renseignement, en capitalisant sur les expériences réussies sur le plan bilatéral», précise la même source. Il y a quelques jours, le chef de l’état-major de la défense espagnol, Fernando García Sánchez a mis en garde contre le risque que représente la crise malienne pour des pays comme le Maroc, et partant pour l’Europe en général et l’Espagne en particulier. Lors d’une conférence de presse tenue, lundi dernier, García Sánchez a parlé «du conflit au Mali comme un risque externe pour l’Espagne, car il pourrait avoir des influences dans l’avenir sur d’autres pays tels le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie et la Guinée », précise l’agence espagnole « EFE ».
D’un autre côté, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani, a réaffirmé, mardi à Londres, la détermination du Maroc de contribuer aux efforts consentis dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.
"Le Maroc, en tant que président du Comité de l'ONU contre le terrorisme, se tient prêt à contribuer à tous les efforts déployés dans ce domaine", a dit M. Amrani dans une déclaration à la MAP à l'issue d'entretiens avec le ministre au Foreign Office chargé du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, Alistair Burt, en présence de l'ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Chrifa Lalla Joumala.
Il a, dans ce sens, souligné que le Maroc partage l'appel émis par le gouvernement britannique, plaidant en faveur du renforcement de l'action internationale contre "cette terrible menace qui dénature l'image authentique de l'islam et nous cible tous sans discrimination", conclut la MAP.

M.T
Jeudi 24 Janvier 2013

Lu 1698 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs