Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La série télé culte “O Clone” fait découvrir le Maroc aux Brésiliens




La série télé culte “O Clone” fait découvrir le Maroc aux Brésiliens
"O Clone" (le clone) est une série télévisée diffusée au Brésil par une grande chaîne de télévision (Globo), qui a  fait découvrir aux Brésiliens les attraits du Maroc, sa culture, ses beaux  paysages et ses différentes villes impériales où a été tournée une bonne partie du feuilleton.  
"O Clone", diffusé après le journal télévisé de 20h00, avait occupé le créneau horaire de la première partie de soirée et réalisé une audience record de plus de 50  millions de téléspectateurs par jour.
La "telenovela" brésilienne, qui a été exportée vers plus de 90 pays dont la  France, relate l'histoire d'une jeune fille nommée Jade.
Née au Brésil où elle a grandi, Jade, 18 ans, a été contrainte de retourner  vivre dans son pays d'origine, le Maroc, après la mort de sa mère, et plus  précisément dans la ville de Fès chez son oncle Ali.
Pour Jade, de confession musulmane, qui a vécu une large émancipation  féminine dans le pays de la Samba, la conformité aux us et coutumes marocains représentait un véritable choc culturel, d'autant plus que son oncle  conservateur voulait lui trouver un mari le plus tôt possible.
Pendant ce temps, deux jeunes Brésiliens, Diogo et son frère jumeau Lucas,  embarquent au Maroc pour passer quelques jours de vacances chez un proche  Albieri.
Et toute l'histoire commença lorsque Lucas rend visite à Ali, un ami proche  d'Albieri, où il fait la connaissance de Jade. C'était le coup de foudre, au  premier regard et les deux jeunes se sont épris l'un pour l'autre dès les  premiers instants de la rencontre.
Mais, pour des raisons religieuses, Ali, qui ne veut plus entendre parler  d'une éventuelle liaison entre les deux, veut marier sa nièce à un proche de la  famille, Saïd.
Jade, refusant ce genre de liaison traditionnelle, se rend un soir chez  Lucas en cachette. Depuis lors, elle n'a qu'une idée en tête, rejoindre Lucas à  Rio de Janeiro 
Dans une déclaration à la MAP, Mme Elba Mara, propriétaire d'une parfumerie, a indiqué que le téléfilm lui a fait connaître plusieurs aspects de la vie au Maroc portant essentiellement sur sa culture et sa civilisation, précisant qu'il jouit d'une popularité hors pair et qu'il a fait voyager les Brésiliens vers un pays qui leur est peu connu, en dépit de la présence d'une forte communauté arabe et musulmane au Brésil. 

MAP
Samedi 21 Juin 2014

Lu 749 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs