Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La série «Dima Jirane» entame sa deuxième saison




Diffusée en prime time sur la chaine 2M

La série «Dima Jirane» entame sa deuxième saison
Au programme de ce Ramadan, la série «Dima Jirane» entame désormais sa deuxième saison sur le petit écran. Déclinée en 30 épisodes de 26 minutes chacun, la sitcom sera diffusée en prime time tous les soirs du mois sacré sur la chaine 2M.
Les téléspectateurs amateurs du genre, et qui ont apprécié la première saison de «Yak Hna Jirane», retrouveront une nouvelle fois des histoires amusantes et des scènes tout aussi drôles, interprétées par des comédiens bien connus des Marocains. Servi par un casting d’acteurs marocains parmi les plus talentueux, entre autres Mohamed Bastaoui dans  le rôle d’Abdellah, Zahira Sadiq (Khaddouj), Mohamed Majd (Bouchaib), Zineb Smaiki (Roukia), Mouna Fettou (Ghita), Nabila Marhaben (Mimi), Hassan Allioui (Oussama), Karim Gbaoui (Ali), Mohamed Khouyi (Majid), Aziz Hattab (Soufiane), Dounia Boutazout (Souad) et  Badiaa Senhaji (Abla).
Tous ces noms cités étaient déjà présents lors de la première saison. Cependant, d’importants changements sont annoncés. Ainsi, on peut noter la présence de nouveaux personnages comme le « célèbre Mohamed Khouyi dans le rôle haut en couleur de Majid, le second mari de Ghita, l’hilarante Abla, l’assistante de Roukia dans son salon d’esthétique, interprétée par Badiaa Senhaji, et les tout aussi célèbres et désopilants Aziz Hattab et Dounia Boutazout, les nouveaux locataires, Soufiane et Souad », selon les propres mots de la chaine.
Autre modification notoire, la vie professionnelle et personnelle de certains protagonistes se trouve bouleversée. Oussama (Hassan Allioui) occupe dorénavant la place de concierge de l’immeuble et Abdellah (Mohamed Bastaoui) a lui hérité d’un poste au garage de Bouchaib (Mohamed Majd). Ghita (Mouna Fettou) s’est quant à elle remariée tandis que Khaddouj (Zahira Sadiq) gère à présent sa vie de famille avec son fils Ali (Karim Gbaoui) et son commerce. De son côté, Roukia (Zineb Smaiki) a ouvert son propre salon d’esthétique.
Tout ce petit monde a été dirigé par l’acteur réalisateur Driss Roukhe. Le tout grâce au financement d’Ali n’ Productions.

ALAIN BOUITHY
Mardi 26 Juillet 2011

Lu 6181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs