Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La sélection des locaux n’a pas raté son entrée face au Bahreïn : Le plus dur reste tout de même à faire face à la Libye




La sélection des locaux n’a pas raté son entrée face au Bahreïn : Le plus dur reste tout de même à faire face à la Libye
En écrasant le Bahreïn par 4 buts à zéro au stade Prince Abdullah Al-Fayçal à Djeddah, la sélection nationale des locaux a réalisé une excellente entrée en matière à l’Arab Cup qui se déroule en Arabie Saoudite. Du coup, le Maroc prend la tête du groupe B devançant au goal-average la Libye qui n’a pas fait non plus dans le détail devant le Yémen en s’imposant trois buts à un. 
C’est Brahim Bahri qui a ouvert le score après un quart d’heure d’observation, d’un heading sur une balle centrée parfaitement par Yassine Salhi qui avait fait dans la récupération. On en restera là jusqu’à un quart d’heure avant la fin de partie quand ce même Salhi rectifiait sur un corner un heading raté du remuant Hamza Bourezouk qui avait remplacé Mnasfi quelque peu effacé. Auparavant au bout de l’heure, le portier du MAT avait sauvé une balle d’égalisation. Un auto-goal du latéral bahreïni alourdissait l’addition avant qu’en toute fin de partie l’autre remplaçant de luxe, Benjy (Abdeslam Benjjeloun) du seul but non inscrit de la tête et un peu à l’arraché et à l’abnégation réussissait un joli tir croisé. Un but d’attaquant en quelque sorte.
Ce résultat acquis sur le score de quatre buts qui plus est aux dépens d’une équipe somme toute au niveau des plus modestes  ne doit en aucun cas occulter l’énorme travail qui reste à entreprendre pour rendre cette sélection performante. Bien des défaillances persistent cependant et notamment en défense. En effet, quelques actions bahreïnies avec des attaquants plus adroits auraient pu faire mouche. La cohésion non plus n’y était guère et notre sélection au niveau des automatismes se cherche encore. Cependant, on a senti et c’est le principal point positif,  ce mordant et cette envie de gagner dans le groupe.  Ce que l’on ne voit pas dans l’autre sélection d’Eric Gerets.
A l’issue de cette rencontre, Yassine Salhi a reçu le trophée du meilleur joueur de ce match grâce à son but inscrit et surtout à cette passe décisive qui a permis au Maroc d’ouvrir le score par Bahri au bout du quart d’heure. C’est mérité au regard de la débauche dépensée.
Lors de la seconde journée, mardi, la sélection locale jouera la Libye. Ce sera là une autre paire de manches puisque c’est la sélection première que le Maroc devra affronter. En effet, la Fédération Libyenne avait décidé, après le succès 1-0 en éliminatoire de la Coupe du monde de sa sélection sur le Cameroun, de l’envoyer peaufiner sa forme et d’acquérir un peu plus d’expérience en vue d’être à son top dans son groupe en cette compétition. Ce sera donc le vrai examen pour cette équipe en construction et qui semble être sur la bonne voie. Enfin, le Maroc jouera le Yémen vendredi lors de l’ultime journée de cette phase de poule qui verra à son issue les vainqueurs des trois groupes, ainsi que le meilleur deuxième accéder aux demi-finales.
 
 
 
 
 

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 25 Juin 2012

Lu 459 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs