Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La santé sexuelle et procréatrice au cœur des débats parlementaires

Une journée d’étude organisée par les Groupes socialiste et istiqlalien à la Chambre des conseillers




La santé sexuelle et procréatrice  au cœur des débats parlementaires
Les nouveautés de la santé procréatrice et sexuelle au Maroc», tel a été le thème de la journée d’étude, organisée, lundi 9 juin, au Parlement par le Groupe socialiste à la Chambre des conseillers en coordination avec le Groupe istiqlalien de l’Unité et de l’égalitarisme. «Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des programmes phare du Groupe socialiste, qui adopte une approche participative conformément aux orientations de la nouvelle Constitution», a indiqué en substance Mohamed Alami, président du Groupe socialiste à la deuxième Chambre, lors de l’ouverture de cette rencontre organisée en partenariat avec l’Association marocaine pour la planification de la famille.
 « Le Groupe socialiste a déployé de grands efforts pour  sensibiliser à l’importance de la planification familiale ainsi qu’à la prise en charge sociale et sanitaire, aussi bien de la famille que de l’enfant notamment sur les plans législatif, organisationnel et d’encadrement», a souligné le conseiller socialiste, ajoutant que «le Groupe USFP a fait son devoir au niveau du contrôle de l’action gouvernementale à travers des questions orales. Lesquelles ont porté  sur différentes questions en rapport avec la santé des personnes et des familles marocaines et le respect total par le Royaume des normes internationales en la matière».
Au cours des dernières années, selon Mohamed Alami, «le Groupe socialiste a accordé un grand intérêt aux Objectifs du millénaire de développement dont ceux afférents à la santé de la mère et de l’enfant  ainsi qu’aux questions liées à la procréation et à son importance pour les générations futures». Le Groupe USFP, a-t-il affirmé,  «s’est aussi  intéressé  à des rapports qui ont été élaborés  par des  associations notamment à propos de nouvelles problématiques  dont celles liées à la hausse du nombre des mères célibataires et des avortements clandestins. Ces questions ont des effets induits fort complexes sur la santé mentale et sociale de ces mères célibataires ainsi que  sur la vie de leurs bébés». Et de conclure : L’«objectif de cette rencontre importante est de participer à l’adoption de toutes les propositions efficientes et fondées, tout en les défendant de manière responsable dans le cadre de notre rôle en tant que législateurs».
Cette rencontre sur l’actualité de la santé procréatrice et sexuelle au Maroc a enregistré la présence d’un certain nombre d’associations actives dans le domaine de la sensibilisation aux dangers liés aux relations sexuelles non protégées ainsi que des cadres médicaux et scientifiques et des professeurs-chercheurs spécialisés en la matière. 

N.C
Jeudi 12 Juin 2014

Lu 870 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs