Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La santé alimentaire des Marocains suspendue à la vigilance de l’ONSSA

Plus de 200 tonnes de produits impropres à la consommation saisies en l’espace de 10 jours




Les opérations de contrôle menées par les services d’inspection de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) dans nombre de villes marocaines ont permis la saisie et la destruction de plusieurs tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation.
En effet, environ 205 tonnes de produits avariés ont été saisis et détruits au niveau national, pendant les 10 premiers jours du mois de Ramadan.
Ces produits concernent, selon l’ONSSA, les viandes rouges (33 tonnes), les produits de la pêche (85 tonnes), les produits laitiers (55 tonnes), les œufs (2915 unités), les dattes et figues séchées (8 tonnes), les boissons (5 tonnes) et autres produits alimentaires.
Au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la direction régionale de l’ONSSA a indiqué avoir procédé à la saisie et la destruction de 8 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation durant cette période lors des opérations qui ont abouti à la destruction des préparations sucrantes (516,1 kg), de produits de pêche (932 kg), de produits de pâtisserie (196 kg), de farines (24,5 kg), de lait et produits laitiers (251 kg), de viandes (5,53 tonnes) et de dattes (120 kg), rapporte la MAP. D’autres produits étaient également concernés par ces opérations. Il s’agit des huiles végétales (22,5 litres), des conserves végétales (61,69 kg) et des viandes blanches (1,05 tonne), de jus (22 litres), ainsi que de 96 œufs et divers autres produits alimentaires, ajoute la même source.
Les quantités saisies sont quasiment les mêmes au niveau de la région Casablanca-Settat où plus de 8 tonnes de produits alimentaires impropres ont été détruits durant la même période.
Selon la direction régionale, ces produits alimentaires comprenaient les viandes rouges (4659,97 kg), les produits de la pêche (1586,4 kg), les produits végétaux et d’origine végétale (1056,81 kg), les produits laitiers (367,22 kg), les produits de la ruche (192,64 kg), les viandes blanches (68,1 kg) et autres (256,5 kg).
La même quantité de produits impropres a  été détruite, durant les dix premiers jours du mois de Ramadan, au niveau de la région Fès–Meknès.
Les différentes opérations de contrôle ont abouti à la saisie et la destruction de 5.574.3 kg de viandes rouges et d’abats, 805 kg de produits de la pêche, 290 kg de fruits secs et de préparations sucrantes, 234 kg de conserves végétales, 95,8 kg d’huiles de table et 260,6 kg de produits laitiers, entre autres.
Dans la région de l'Oriental, la direction régionale de l’ONSSA indique avoir détruit 6 tonnes de produits reconnus périmés ou impropres à la consommation.
Ces opérations menées dans cette région  ont permis la saisie et la destruction de 197 de  produits végétaux et d'origine végétale, répartis comme suit : 42 kg de confiserie, 4 kg d’épices, 13 kg de conserves végétales, 30 kg de chebakia, 25 kg de pâte alimentaire, 58 kg de dattes, 25 kg de préparation sucrée.
Au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra, l’ONSSA indique avoir détruit 10 tonnes et 340 kg de produits reconnus périmés ou impropres à la consommation.
Les efforts des services d'inspection de la région ont permis la destruction de 3533 kg de  viandes rouges, 267 kg de viandes blanches, 513 kg de viandes transformées, 312 kg des produits laitiers, 623 kg des poissons, 2540 kg de farines, 1910 kg de fruits secs, 207 kg de miel, 99 litres d’huiles végétales, et divers autres produits alimentaires.
Précisons que ces opérations de contrôle menées par l’ONSSA visent aussi les produits importés. Selon l’office, quelque 68.800 tonnes de divers produits alimentaires auraient fait l’objet de contrôle par ses services compétents aux différents postes frontaliers. Des contrôles qui ont donné lieu au refoulement de 25 tonnes de dattes et 7 tonnes de produits laitiers pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur.
Pour rappel, lors du « Belgian business lunch » (BBL), organisé par la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise au Maroc (CCBLM) en mars dernier, le directeur régional de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA- Casablanca –Settat), Abdellah Assouel, avait expliqué que l’office communiquait plus au mois de Ramadan «parce que nous considérons que les Marocains consomment beaucoup à cette période et que des personnes ayant de mauvaises intentions attendent ce mois pour écouler leurs produits ».

Alain Bouithy
Samedi 25 Juin 2016

Lu 964 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs