Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La saison culturelle et artistique à l’Institut Cervantès de Fès : Le groupe “Los Jazzinos” enflamme le public




La saison culturelle et artistique à l’Institut Cervantès de Fès : Le groupe “Los Jazzinos” enflamme le public
L’institut Cervantès de Fès a organisé à l’occasion de la rentrée scolaire un point de presse au cours  duquel ont été présentées les grandes lignes de la programmation culturelle et artistique qui débute en septembre 2010 pour prendre fin au mois de juillet 2011.
Comme d’habitude, des expositions, des projections cinématographiques, des concerts de musique, des conférences, etc figurent dans l’agenda arrêté, avec comme point d’orgue des journées d’études consacrées à l’Andalousie au mois d’octobre.
Pour cette dernière semaine de septembre, une intéressante exposition de photographies, œuvres de l’artiste Cordobes Federico Gonzalez, a lieu depuis le 21 à l’Institut et se poursuivra jusqu’au 10 octobre. Une esquisse en images de cette ville du sud de l’Espagne chargée d’histoire mais aussi une lumière apportée aux côtés insoupçonnés de certains monuments qui ont jalonné plusieurs siècles de civilisation arabo-musulmane.
L’Institut Cervantès, qui ne néglige pas le volet artistique, a offert le mardi 28 septembre 2010, une soirée de «Jazz pour tous» avec la participation du groupe «Los Jazzinos» au complexe Al Houria.  Un spectacle qui a attiré les jeunes adeptes de ce genre de musique.
D’autres spectacles seront donnés dès l’année 2011 avec l’introduction d’innovations susceptibles de faire découvrir l’Andalousie telle qu’elle est enracinée en Espagne, outre le «flamenco» et autres animations rentrant dans le même cadre.
A travers cette programmation, l’Institut Cervantès de Fès, qui tient avant tout à renforcer les liens entre les peuples marocain et espagnol, compte inviter des personnalités du monde de la littérature et de l’histoire pour donner des conférences, cette fois-ci dans le cadre universitaire de la ville de Fès. Et pour la première fois, l’Institut envisage de présenter des pièces de théâtre, une expérience qui vaut la peine d’être tentée selon la direction de  l’établissement.
Par ailleurs, l’Institut continue de dispenser ses cours en langue espagnole, annonçant que les inscriptions sont ouvertes depuis le 15 septembre 2010, non seulement à Fès mais à Mekhnès et à Ifrane (Université Al Akhawayne). 

H. Ataiche
Lundi 4 Octobre 2010

Lu 483 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs