Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La saga futuriste et apocalyptique "Hunger Games" sur les écrans




L'épilogue de la saga post-apocalyptique "Hunger Games", menée par Jennifer Lawrence alias Katniss Everdeen, arrive sur les écrans du monde entier cette semaine et devrait de nouveau triompher au box-office.Les aventures de Katniss, survivante d'un jeu télévisé cruel et meurtrier devenue emblème d'une révolution contre un pouvoir despotique, ont fait de Jennifer Lawrence, 25 ans, une star planétaire et l'actrice la mieux payée au monde.
Oscarisée à l'âge tendre de 22 ans pour "Happiness Therapy", elle est aussi grâce à "Hunger Games" l'une des rares à avoir tenu l'affiche d'une série de grosses productions hollywoodiennes à succès.
Dans "La Révolte: Partie 1", Katniss ne se battait plus seulement pour sauver sa vie, mais devenait le symbole d'une révolution.
Le dernier film de l'épopée, qui est sorti le 18 novembre en France et annoncé pour le 20 en Amérique du Nord, montre l'héroïne qui tente de mener la rébellion contre le gouvernement totalitaire du District 13, rapporte l’AFP. 
Lors de la première à Los Angeles lundi soir, le studio Lionsgate a annoncé que l'équipe d'acteurs resterait silencieuse, par respect pour les victimes des attentats de Paris, où une partie du film a été tournée.
Récemment, lors d'une rencontre avec des journalistes à Los Angeles, Jennifer Lawrence disait de son personnage qu'elle "est gentille, elle est sans pitié, indépendante d'esprit". "Elle est forte mais clémente. J'aimerais avoir une part de son courage et de sa prévenance."
Donald Sutherland, qui tient le rôle du machiavélique Président Snow, déclarait quant à lui lors d'une conférence de presse à Berlin - autre lieu de tournage du film - qu'il espérait que la parabole d'"Hunger Games" inspire "les jeunes du monde entier, qu'ils y voient leur destin tragique et la possibilité d'un avenir convenable".
Le premier épisode de cette saga futuriste et apocalyptique, adaptée des romans pour adolescents de Suzanne Collins, était sorti en 2012.
La mort brutale de l'acteur Philip Seymour Hoffman en février 2014 avait perturbé le tournage du film réalisé par Francis Lawrence, sans l'arrêter. Soumise à l'énorme pression médiatique qui entoure la saga cinématographique, dont le dernier opus a coûté autour de 125 millions de dollars, Jennifer Lawrence reconnaît aussi que "Hunger Games", c'est "cinq ans de hauts et de bas".
"J'ai eu besoin de quelques années pour m'y habituer car votre univers change complètement", a-t-elle confié en se disant à présent "stable, normale et heureuse".
Jennifer Lawrence a connu les travers de la célébrité et s'est retrouvée ces derniers mois prise dans plusieurs tourbillons médiatiques pour avoir fait l'objet d'un vol de photos dans son téléphone sur lesquelles elle apparaît dénudée, de documents qui ont fuité dans le piratage de Sony, pour ses prises de positions en faveur de l'égalité de salaires entre hommes et femmes à Hollywood.
Sa carrière, elle, n'a fait qu'accélérer depuis les débuts d'"Hunger Games".

Jeudi 19 Novembre 2015

Lu 284 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs