Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La route, une fatalité au Maroc ?




Tant de responsabilités à définir dans le drame d’Amskroud

Un drame de plus sur nos routes. Onze personnes sont mortes brûlées vives dans un accident de la route survenu aux premières heures samedi près d’Agadir. Selon les autorités locales, l’incendie s’est déclaré suite à une collision entre un autocar et un camion à remorque. L’accident a fait également 22 blessés dont un grièvement. 
Sur les vidéos et les images postées sur les réseaux sociaux, on voit un autocar dévoré par les flammes, ce qui témoigne de   la force et de la rapidité de l’embrasement. On ignore les causes de cet incendie mais ces images rappellent d’autres plus tragiques, celles de l’accident de Tan Tan en avril 2015 qui avait provoqué le décès d’une trentaine de personnes, dont de nombreux enfants morts brûlés. Comment peut-on expliquer le déclenchement du feu à bord de ces véhicules?
 Certains experts estiment que lors d’un accident, le choc est souvent très violent et la puissance de l'impact peut entraîner le déclenchement de l'incendie au niveau des batteries du moteur à l'avant du véhicule. Toutefois, cela reste une hypothèse parmi tant d’autres. En fait, les experts pointent du doigt cinq facteurs, à savoir les sources de chaleur, les vibrations, l’usure des matériaux, les défauts de fonctionnement et le manque d’entretien. 
Pour la société propriétaire de l’autocar en question, le véhicule accidenté samedi n'est, semble-t-il, pas vieux. Il s'agirait d'un autocar qui date de 2015, avec une carrosserie de grande qualité. Pour elle, la responsabilité de ce drame doit être imputée au camion à remorque puisqu’il lui est interdit de circuler sur l’autoroute la nuit. 
Et qu’en est-il des normes de sécurité mises en place concernant la séparation du bloc moteur du reste du véhicule, de la qualité des moquettes et des housses ainsi que du rembourrage des sièges? Personne ne sait ce qu’il en est réellement. Les directives internationales en matière de lutte contre les incendies à bord des véhicules transportant des voyageurs exigent la présence d’extincteurs automatiques ainsi que l’installation de dispositifs de détection de fumée. 
Qu’en est-il aussi de la responsabilité des conducteurs ?  Est-ce que la jauge de température du liquide de refroidissement, ainsi que le ralentisseur de vitesse fonctionnaient-ils correctement?
Beaucoup se demandent pourquoi il n’y a pas eu d’évacuation rapide des passagers. Ces derniers n’arrivaient-ils pas à se déplacer facilement? Ont-ils été victimes de panique? Le choc avec le camion les a-t-il désorientés, d'autant qu'ils dormaient pendant le voyage? Des questions et tant d’autres auxquelles seule une enquête judiciaire pourra répondre et déterminer l’origine de l’incendie et la responsabilité de chaque partie.
 
 

S.M le Roi se rend au chevet du seul blessé transportable dans l'accident


Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est rendu, samedi, au chevet du seul blessé transportable dans l'accident survenu samedi matin sur l’autoroute reliant Marrakech à Agadir, et qui est admis au Centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrakech.
Le Souverain s’est enquis, à cette occasion, de l’état de santé de la personne encore hospitalisée ainsi que celui des autres blessés qui ont été placés sous surveillance médicale.
Sa Majesté le Roi avait donné Ses Hautes instructions pour la prise en charge personnelle des frais d’inhumation des victimes et de soins et d’hospitalisation des blessés. A travers cette bienveillance Royale, le Souverain exprime son entière solidarité et sa totale compassion aux victimes et se tient aux côtés des familles éplorées. L’accident, qui a fait onze morts et 22 blessés, est survenu aux premières heures de samedi sur l'autoroute Marrakech-Agadir (à 41 km d'Agadir) lorsqu’un camion est entré en collision avec un autocar.

 

Hassan Bentaleb
Lundi 9 Janvier 2017

Lu 1081 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs