Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La réunion du Groupe socialiste reportée au 11 mars

Driss Lachguar : la direction du parti a opté pour la méthode démocratique en vue de restructurer l’USFP




La réunion du Groupe socialiste  reportée au 11 mars
Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a vigoureusement critiqué, lors d’une réunion avec les secrétaires du parti dans les régions et provinces, tenue samedi au siège du parti à Rabat, les campagnes menées contre le parti de la Rose, y compris le piratage de son site web, ajoutant que ces attaques « nous rappellent ce qui se passait avant les élections de 2007 et les complots tramés contre notre parti pour l’affaiblir. Ceux qui ont commandité ces complots sont les mêmes que ceux qui mènent cette nouvelle campagne contre nous, car ils ne veulent pas que notre parti progresse. Mais nous ne nous tairons pas ».
Le Premier secrétaire a appelé les organes du parti à poursuivre le chantier de la restructuration conformément au programme fixé par la Commission administrative lors de sa réunion tenue le 30 avril 2013. Il a souligné dans ce sens que ce plan d’action prendra fin le 30 avril prochain, exhortant les secrétaires du parti dans les régions et les provinces à redoubler d’efforts en vue de parachever la restructuration totale du parti. 
Il a, en outre, affirmé que le parti connaît une dynamique organisationnelle sans précédent, rappelant qu’environ 300 sections ont été restructurées et que 95 % des opérations se sont déroulées sans problèmes. 
Driss Lachguar a indiqué également que la direction du parti a opté pour la méthode démocratique pour mener à bien l’opération de restructuration, ajoutant que le parti de la Rose s’est transformé en un parti-institution dirigé conformément à des règles bien définies et qui garantissent le droit à la différence à tous les échelons à condition que les règles organisationnelles soient respectées. Il a rappelé dans ce sens que le Groupe parlementaire du parti est une institution partisane qui œuvre en vue de relayer les orientations et les positions du parti au niveau du Parlement.
Il a, par ailleurs, affirmé que les tergiversations du gouvernement dans la mise en application des dispositions de la nouvelle Constitution amplifient la crise que traverse notre pays. Pis encore, pour ce qui concerne les rares textes qu’il a présentés, l’Exécutif a agi avec éclectisme et marginalisé l’opposition en violation des dispositions constitutionnelles. Dans ce sens, il a expliqué que l’action commune avec le parti de l’Istiqlal a pour but de permettre à l’opposition de jouer pleinement son rôle au sein du Parlement, ajoutant que le parti de la Rose s’est adressé également à d’autres groupes de l’opposition en vue de renforcer sa force de proposition en matière d’opérationnalisation de la Constitution et de défense des intérêts des forces populaires et de contrôle du gouvernement.
Le Premier secrétaire a, par ailleurs, rappelé que les deux Groupes parlementaires du parti avaient préparé des propositions de loi dans plusieurs domaines et notamment ceux afférents aux associations, aux immigrés et à l’audiovisuel.
« Nous avons œuvré également à la création d’un front social fort pour contrer les mesures économiques dangereuses prises par le gouvernement et qui portent atteinte au pouvoir d’achat du peuple. Nous avons pris l’initiative d’ouvrir un débat avec les syndicats et nous sommes heureux de voir aujourd’hui que notre initiative a abouti au renforcement du front syndical », a-t-il affirmé. Et de préciser que lorsque le parti de la Rose a initié sa coordination avec l’UMT, d’aucuns avaient critiqué cette démarche, mais il a rappelé que l’USFP a brisé « un tabou », car il est inconcevable de lutter contre la détérioration de la situation et contre la politique du gouvernement présidé par le PJD, sans un front syndical uni comme il en existe dans plusieurs pays.
Driss Lachguar a, d’autre part, exprimé son soutien au mémorandum que les syndicats ont adressé au gouvernement, considérant qu’il constitue une réponse naturelle à la détérioration de la situation, appelant les secrétaires du parti dans les régions et les provinces à se mobiliser pour soutenir le mouvement social et tous les mouvements protestataires légitimes. 
Le Premier secrétaire a, également, considéré que les organisations parallèles du parti doivent opérationnaliser les recommandations et résolutions du IXème Congrès national du parti qui ont mis en valeur la nécessité de faire aboutir la transition entre le parti de personnes et le parti d’institutions gérées par des règles bien définies. Il a expliqué dans ce sens que l’adhésion est un contrat entre le parti en tant qu’institution et le militant, et il est inconcevable qu’un membre ait des droits sans assumer de devoirs. Pour cette raison, tous les organes du parti doivent assumer leurs responsabilités dans l’application des règlements conçus par tous les militants en vue d’organiser et de moraliser les relations au sein du parti.
Le Premier secrétaire a mis en relief le fait qu’il y a un règlement qui définit les droits et les obligations de tout un chacun, rappelant dans ce sens que le Groupe parlementaire est un organe du parti qui a également des droits et des devoirs.
En ce qui concerne le débat sur les courants, le Premier secrétaire s’est référé aux procès-verbaux de la Commission d’organisation issue de la Commission préparatoire du IXème Congrès national. Il a aussi exposé la vision qu’il avait défendue lors du VIème Congrès du parti dont il a été le rapporteur de la Commission d’organisation. Il avait, à cet égard, préparé un mémorandum appelant à la création de courants, mais le Bureau politique de l’époque avait rejeté cette proposition. 
Il a expliqué que l’idée de courants ne date pas d’aujourd’hui et plusieurs partis socialistes à travers le monde ont choisi cette option, mais que la plupart d’entre eux ont commencé à y renoncer.
Driss Lachguar a également rappelé que la création de courants intervient à la veille de la tenue des congrès et qu’elle s’accompagne de la rédaction de plates-formes et de règlements garantissant l’unité du parti en concertation avec les organes du parti.
Il a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de conforter l’unité du parti en prévision des prochaines échéances électorales, ajoutant que la prochaine réunion avec les secrétaires du parti dans les régions et les provinces débattra de celles-ci.
Les interventions des participants à cette réunion ont, quant à elles, mis en relief la nouvelle dynamique que connaît le parti après le IXème Congrès national, tout en appelant au respect des droits et des devoirs induits par l’adhésion au parti.
Plusieurs parlementaires présents ont proposé le report de la réunion du Groupe parlementaire qui était prévue pour aujourd’hui, mardi 4 mars, car plusieurs d’entre eux ont des obligations ce même jour, et d’autres se trouvent hors du Maroc. Décision a donc été prise de reporter cette réunion au 11 mars afin de préparer la session extraordinaire de la Chambre des représentants, et aussi pour établir un diagnostic de la situation du Groupe et le restructurer. 

M.T
Mardi 4 Mars 2014

Lu 434 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs