Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La retraite à 62 ans, sans passer par la commission concernée : Nizar Baraka provoque l’ire des syndicats




La retraite à 62 ans, sans passer par la commission concernée : Nizar Baraka provoque l’ire des syndicats
La retraite à 62 ans au lieu de 60 pour les fonctionnaires ne manquerait pas de faire l’objet d’une polémique soutenue entre les syndicats et le gouvernement, surtout si ce dernier inclut cette option dans la loi de Finances 2013 sans passer par la commission chargée de discuter de la problématique des caisses de retraites.
Dans une déclaration à notre confrère « L’Economiste », Nizar Baraka, ministre de l’Economie et des Finances, a clairement souligné que « des mesures relatives à la Caisse marocaine de retraites (CMR) pourraient être introduites dans le budget 2013 en attendant la grande réforme du système ».
« Les syndicats ne sont pas au courant de cette mesure que le gouvernement entend introduire dans la loi de Finance 2013. Le gouvernement n’a pas le droit de le faire. Car il y a une commission technique et politique qui se penche sur cette problématique », s’insurge Larbi Habchi, membre du Bureau exécutif de la FDT dans une déclaration à « Libé ». Et d’ajouter : «La réforme des caisses de retraites nécessite un dialogue national de longue haleine. On voit que d’autres pays ont débattu de cette problématique durant des années pour arriver à un consensus, car la réforme des retraites est un sujet politique qui nécessite un débat et des décisions politiques et non pas des décisions techniques prises à la hâte et sans concertation ».
Il faut rappeler que des commissions nationale et technique ont été créées quand Driss Jettou était premier ministre. La commission technique a pour mission de préparer les scénarios de réformes qui seront soumis  à la commission nationale (dite aussi commission politique) pour trancher et adopter la réforme du système des retraites.
« La commission technique, précise Habchi qui est aussi membre de cette  commission, n’a pas encore terminé son travail, et le projet de rapport n’a pas encore été débattu par les membres de ladite commission. Et une fois adopté, ce projet doit être soumis à la commission nationale. Donc nous sommes contre toute décision du gouvernement tant que la commission n’a pas encore tranché sur le sujet».
De son côté, Mohamed Hakech, syndicaliste de l’UMT et membre de la commission technique, s’est dit surpris pour la déclaration de Nizar Baraka. « Si le gouvernement, a-t-il dit dans une déclaration à « Libé », osera prendre cette décision, on ne peut que la qualifier d’impopulaire et d’unilatérale et pis encore elle met en cause neuf ans de travail au sein de la commission chargée de préparer des scénarios de réformes du système des retraites au Maroc ». Et d’ajouter : « A quoi bon de débattre au sein de la commission si le gouvernement impose ce qu’il veut ».
Hakech a également déploré le fait de chercher à passer sous silence certains points importants, telles les causes de la crise de la CMR et surtout les dettes dues à l’Etat employeur envers cette caisse ».
Pour Hakech, la situation des caisses de retraites nécessite une réforme, mais à condition qu’il y ait concertation avec les syndicats. « On sait que la réforme du système des retraites se fera dans la douleur, mais nous les syndicalistes, nous ne voulons pas que cette réforme se fasse  au détriment de l’intérêt des fonctionnaires et employés », a-t-il conclu.

Mourad Tabet
Mercredi 26 Septembre 2012

Lu 4892 fois


1.Posté par retraité le 26/09/2012 09:42
Une affiliée a vu ses 8 ans de cotisation avalée par la CMR,sous pretexte qu'elle n'a pas continué à cotiser ayant quitté son admistration publique pour aller travailler au FEC lié au RCAR ,régime de retraite et qui pour 8mois de cotisation lui a versé un pécule à sa retraite .La CNSS fait pareil que le RCAR et accorde une petite pension mensuelle pour une période de cotisation de 26 mois .
alors ,la CMR est différante de CNSS et RCAR et pourquoi?

2.Posté par fonctionnaire le 26/09/2012 10:00
"On sait que la réforme du système des retraites se fera dans la douleur", ceci est annoncé par un syndicaliste.
Mr le syndicaliste, tu ne sais pas ton role. alors je te fais apprendre que ton devoir est de ne pas conduire le dossier vers les douleurs.Parmi les vraies douleurs à éliminer : la retraite des parlementaires .....

3.Posté par Indépendance Royale le 27/09/2012 09:44
Attendons d'abord la décision du gouvernement... si elle n'est déjà prise !!
Stéphanie

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs