Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La résistance de Feu S.M Mohammed V aux lois racistes de Vichy sous la loupe : L'Université Al Akhawayn revisite l'histoire




La résistance de Feu S.M Mohammed V aux lois racistes de Vichy sous la loupe : L'Université Al Akhawayn revisite l'histoire
Intervenant lors d'un séminaire, organisé mercredi à Ifrane, par le club Mimouna de l'Université Al Akhawayn, sous le thème "Mohammed V, juste parmi les nations", André Azoulay, Conseiller de S.M le Roi et président de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures et président délégué de la Fondation des trois cultures et des trois religions, a déclaré que des survivants du nazisme sont encore là et peuvent témoigner de ce qu'ils doivent au Maroc, tout en mettant en perspective "l'actualité, la cohérence et la permanence des choix du Maroc, depuis l'attitude exemplaire de Feu S.M. Mohammed V jusqu'à  S.M le Roi Mohammed VI qui, avec la nouvelle Constitution votée le 1er juillet 2011, a consacré la richesse et la diversité des composantes spirituelles et culturelles qui forgent l'identité de chacun d'entre nous".
Au moment où l'Europe était en proie à la barbarie nazie, c'est du Maroc et d'autres pays de la rive sud de la Méditerranée que s'allumait la lumière de la liberté et de l'espoir qui commande à chacun d'entre nous d'en faire partager le témoignage au plus grand nombre, a-t-il souligné.
Jouissant de la pleine protection du Roi, aucun juif marocain n'a été en effet détenu dans un camp de concentration, a confirmé pour sa part, Serge Berdugo, secrétaire général de l'Union des communautés juives du Maroc, rappelant que le Souverain avait toujours désavoué les lois de Vichy.
C'est ainsi qu'il invita à la Fête du Trône en 1941 les notables juifs qu'il plaça ostensiblement à proximité des officiels français et des membres de la commission d'armistice allemande en état de choc, a-t-il rappelé.
Entouré par les rabbins et les notables juifs, Feu S.M. Mohammed V déclarait aux journalistes: "Je n'approuve pas du tout les nouvelles lois anti-juives et je refuse de m'associer à une mesure que je désapprouve. Je tiens à vous informer que comme par le passé, les Israélites restent sous ma protection et je refuse qu'une distinction soit faite entre mes sujets".
C'est pourquoi les juifs marocains "vénèrent Feu S.M Mohammed V, un juste parmi les nations, pour les avoir sauvés des griffes nazies, a-t-il dit.
Il a fait savoir de même que son père lui avait toujours raconté avec émotion l'épisode des Etoiles jaunes. "Lorsque le général Noguès lui annonça que 200.000 Etoiles jaunes avaient été préparées pour l'identification des juifs, le Sultan lui répliqua qu'il en fallait une cinquantaine de plus pour Lui et Sa Famille", a-t-il dit.
De son côté, Simon Lévy, secrétaire général de la Fondation du patrimoine culturel judéo- marocain, a affirmé d'emblée que Feu S.M le Roi Mohammed V, qui avait été choisi pour être docile, s'est révélé être le Roi qui militera de toutes ses forces pour l'indépendance du pays.
Il s'est ensuite attardé sur le statut des juifs marocains durant le régime de Vichy, ainsi que sur la réaction de Feu S.M Mohammed V, qui rejetait les lois scélérates anti-juives imposées par les autorités du Protectorat. Il a précisé aussi avoir été témoin de plusieurs scènes et décisions antisémites racistes envers les juifs marocains (insultes, injures, expulsions des établissements scolaires, etc.).
L'assistance a également suivi des exposés sur la montée du nazisme en Europe et un émouvant témoignage d'Elizabeth Citron, une rescapée de l'holocauste, actuellement âgée de 80 ans. A l'âge de 10 ans, raconta-t-elle, elle avait été arrêtée en 1940 en compagnie de sa mère et de sa grand-mère en Roumanie pour être déportée au camp de concentration d'Auschwitz en Allemagne nazie et dans d'autres camps, jusqu'à l'arrivée des Américains en 1944 en Autriche. Elle avait livré à l'assistance les péripéties de son arrestation et nombre de "petites choses", qui lui ont permis à plusieurs reprises d'échapper aux chambres à gaz et à l'assassinat dans une série de camps de concentration en Allemagne et ailleurs. Une panoplie d'activités culturelles, musicales et culinaires aux touches judéo-marocaines sont programmées pour ces troisièmes journées judéo-marocaines du club Mimouna, lesquelles devaient se poursuivre à Casablanca par une visite au musée judéo-marocain, la tenue d'une conférence sur le même thème et une soirée avec Vanessa Paloma, soliste et écrivaine.

Mohammed Drihem
Mardi 27 Septembre 2011

Lu 698 fois


1.Posté par Marocaine le 02/10/2011 21:57
http://www.goud.ma/%D8%B1%D8%B3%D8%A7%D9%84%D8%A9-%D9%85%D9%81%D8%AA%D9%88%D8%AD%D8%A9-%D8%A5%D9%84%D9%89-%D8%B9%D9%85%D9%8A%D8%AF-%D8%AC%D8%A7%D9%85%D8%B9%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%AE%D9%88%D9%8A%D9%86-%D8%A8%D8%AE%D8%B5%D9%88%D8%B5-%D9%86%D8%AF%D9%88%D8%A9-%D8%AD%D9%88%D9%84-%D8%A7%D9%84%D9%87%D9%88%D9%84%D9%88%D9%83%D9%88%D8%B3%D8%AA-%D9%87%D9%84_a5067.html#last_comment

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs