Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La région Fès-Meknès assure 35% de la production nationale des viandes de volailles

Sensibilisation des professionnels du secteur aux effets du virus H9N2 sur les élevages avicoles




La région Fès-Meknès assure 35% de la production nationale des viandes de volailles
Les élevages avicoles relevant de la région Fès-Meknès assurent 35% de la production nationale des viandes de volailles, a affirmé le président de l’Association nationale des producteurs des viandes de volailles (APV), Aziz El Arabi.
S’exprimant lors d’une rencontre d’information et de sensibilisation au profit des éleveurs de volailles de la région de Fès-Meknès autour des influences aviaires, M. El Arabi a souligné que la plupart des fermes d’élevage concentrées dans des localités relevant de Fès-Meknès ont enregistré toutefois une baisse importante en matière de production de leurs volailles, et ce en raison de l’apparition d’un virus faiblement pathogène.
Il a, dans ce cadre, mis en exergue les efforts déployés notamment par le ministère de l’Agriculture et l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) pour faire face au virus H9N2 et maîtriser ainsi ses foyers, rapporte la MAP.
Il a relevé que ce virus faiblement pathogène qui est spécifique aux volailles, n’est aucunement transmissible à l’homme et la consommation des viandes de volailles et des œufs ne présente aucun danger sur la santé des consommateurs.
M. El Arabi a tenu à préciser que cette rencontre initiée par l’APV sous l’égide de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) au Maroc, vise en premier lieu à sensibiliser les éleveurs de volailles aux mesures et nouvelles dispositions mises en œuvre par l’ONSSA, les autorités vétérinaires et les professionnels du secteur avicole, pour la protection contre les influences aviaires faiblement pathogènes.
Le responsable a également expliqué que l’objectif de cette manifestation est de sensibiliser les professionnels du secteur avicole aux effets du virus H9N2 sur les élevages avicoles et les mesures nécessaires pour la prévention et la lutte contre ce virus.
L’APV sous l’égide de la FISA, a-t-il poursuivi, a entamé depuis le mois de février dernier l’organisation de plusieurs réunions régionales dans différentes régions du Royaume, pour donner des éléments d'information sur l’impact du virus H9N2 sur les volailles et pour sensibiliser à l’intérêt du renforcement des mesures de biosécurité et des barrières sanitaires au niveau des fermes d’élevage dans la lutte contre ce virus.
La filière de production des viandes de volailles offre en permanence 105.000 emplois directs et près de 220.000 emplois indirects dans les circuits de commercialisation et de distribution.
En 2014, le Maroc a produit 534.000 tonnes de viandes de volailles dont 78.000 tonnes de viandes de dinde.

Mercredi 7 Septembre 2016

Lu 988 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs