Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La recherche scientifique, locomotive du développement




La recherche scientifique, locomotive du développement
L’essor de la recherche scientifique reste tributaire de la mise en place de pôles de recherche afin d’assurer à l’Université marocaine une forte présence au niveau régional et à l’international, de même qu’il nécessite une définition précise des priorités, a indiqué le secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNE-SUP), Abdelkarim Madoun.
Les travaux individuels, en dépit de leur haute valeur scientifique, ne contribuent pas pour autant à un rayonnement conséquent des universités marocaines au niveau régional et international, a estimé M. Madoun, dans un entretien à la MAP. La recherche scientifique doit jouer un rôle de locomotive du développement, a-t-il fait valoir, soulignant que tout Etat qui n’investit pas dans la recherche scientifique, de sorte à en faire un volet essentiel de sa politique publique, se retrouvera dans l’incapacité de réaliser le développement économique et social.
L’augmentation de la compétitivité des universités marocaines sur le plan international requiert un changement de leur vocation comme institutions locales pour se doter d’une dimension internationale grâce à l’élaboration de stratégies régionales et nationales claires, corrélant, d’un côté, la recherche scientifique aux besoins de la société et accompagnant, d’un autre côté, l’évolution du savoir qui s’opère dans le monde, a-t-il dit.
Par ailleurs, le SG du SNE-SUP a réfuté l’idée de “réduire la recherche scientifique à la production, à des projets ou à la publication de périodiques”, soulignant que la recherche est étroitement liée à la mise au point de stratégies, la gouvernance, le financement et la position qu’elle occupe au sein des politiques publiques. “A partir de ces orientations générales, il est tout à fait possible de contribuer au développement de la production, des projets et de l’innovation, qui restent pour le moment en deçà des attentes”, a-t-il estimé. 

Sur un autre registre, concernant la proposition faite par le Syndicat d’unifier le régime de l’ensemble des formations après le baccalauréat, M. Madoun a regretté que ces formations demeurent réparties sur 18 ministères entraînant ainsi un gaspillage des ressources humaines et financières. Abordant la question linguistique, le SG du SNE-SUP a considéré que la crise à laquelle on assiste à ce niveau découle essentiellement de la place impartie à la langue arabe, mais aussi celle réservée à d’autres langues étrangères.“Avant d’accéder à l’université, l’étudiant doit maîtriser sa langue originelle en plus d’une ou deux autres langues étant donné que le savoir impose la maîtrise de telles langues”, a-t-il expliqué.
Et d’ajouter : « La solution ne réside pas seulement dans le fait d’enseigner les matières scientifiques au lycée en langue française au lieu de la langue arabe. Il s’agit là d’une solution partielle qui ne résout pas la problématique ».
Dans un autre volet, M. Madoun a indiqué que son Syndicat a défendu et défend toujours le développement de l’université afin d’en faire réellement la locomotive du développement, en militant pour que le processus de formation et d’évaluation relève de la compétence exclusive du corps enseignant de manière à ce que le professeur soit l’unique responsable qui fixe les conditions d’accès aux différentes formations et non pas le ministère.

MAP
Vendredi 4 Octobre 2013

Lu 382 fois


1.Posté par Michel nioule le 07/10/2013 07:01 (depuis mobile)
J aimerais etudier en electronique la bas l:an prochain

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs