Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La réalité du conflit artificiel sur le Sahara marocain dévoilée à Buenos Aires dans “L’identité d’un front”




Le film “L’identité d’un front” de Hassan El Bouharrouti, qui retrace le conflit autour de la question du Sahara  marocain, a été projeté, mardi dernier à Buenos Aires, devant un parterre de journalistes, d’universitaires et d’experts politiques. Ce film de 90 minutes, projeté à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte à l’initiative de l’ambassade du Maroc en Argentine en partenariat avec l’Université argentine de Flores, a permis de rapprocher l’opinion publique des réalités historiques du conflit artificiel sur le Sahara, notamment en ce qui a trait à la responsabilité du pouvoir algérien dans la perpétuation de ce conflit qui fait entrave aux aspirations des peuples de la région pour un avenir meilleur.

Le film documentaire, projeté en présence de l’ambassadeur du Maroc en Argentine, Fouad Yazough, jette la lumière sur les circonstances historiques de la création du “front polisario”, en dévoilant les souffrances des  Sahraouis dans les camps de Tindouf et en pointant du doigt l’implication avérée de l’Algérie dans ce différend régional. Alimenté de précieux témoignages des principaux membres fondateurs du polisario, dont des militaires et des hommes politiques ayant regagné le Maroc, “L’identité d’un front” revient sur la création de ce mouvement, son idéologie et sur le contexte du conflit autour du Sahara, de même qu’il démontre, preuves à l’appui, le généreux soutien matériel et logistique apporté par l’Algérie au polisario depuis plus de quatre décennies pour porter atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc.
Le documentaire met à nu les mensonges véhiculés par les séparatistes et dévoile les pratiques auxquelles se livrent les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc, allant de l’embrigadement des jeunes enfants et leur envoi à Cuba et vers d’autres pays d’Amérique latine, au déchirement de milliers de familles et à la détention de séquestrés dans les geôles de la honte du polisario afin de les empêcher de regagner le Maroc où ils pourront jouir de leurs libertés et droits et mener ainsi une vie paisible et digne. 



Vendredi 13 Novembre 2015

Lu 765 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs