Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La protection de l’environnement et des sites historiques, une responsabilité de tous




La protection de l’environnement et des sites  historiques, une responsabilité de tous
L'Observatoire pour la protection de l'environnement et du patrimoine historique de Tanger, un collectif associatif créé en 2012, vient de publier son premier rapport annuel sur l'état du patrimoine et de l'environnement local, une initiative pionnière dans son genre au Maroc pour une ONG.
 Dans ce rapport, l'observatoire, qui réunit plusieurs associations, syndicats, partis politiques et acteurs de la société civile, dresse un état des lieux de la situation environnementale et des monuments et sites historiques et propose des actions à même de contribuer à la préservation du patrimoine de la ville du Détroit.
Lors d'une rencontre tenue récemment pour présenter ce rapport, le président de l'Observatoire, Rabie El Khamlichi, a indiqué que la publication de ce rapport intervient moins d'une année après la création de cette ONG, ce qui ne constitue pas une période suffisante pour dresser un bilan exhaustif.
 Cette initiative, a-t-il dit, vise à relancer le débat sur la situation du patrimoine naturel et historique de la ville. La protection de l'environnement et des sites historiques, des richesses à préserver pour le bien des générations futures et pour un développement durable de la ville, est une responsabilité partagée entre l'ensemble des parties prenantes, a-t-il relevé, notant que l'observatoire n'entend pas se substituer aux institutions concernées mais plutôt les soutenir et apporter un éclairage bénéfique sur la situation de l'environnement et du patrimoine local.
Le rapport a traité plusieurs thématiques liées à l'environnement et au patrimoine, relevant notamment le paradoxe existant entre l'importance de l'espace forestier périurbain qui couvre 21 mille ha dans la préfecture de Tanger-Asilah et la rareté des espaces verts à l'intérieur de la ville, qui enregistrent une moyenne de 2,2 m2 par habitant, inférieure à la moyenne mondiale (10 m2 par habitant).
 Sur un autre plan, le rapport a dressé un état des lieux de 43 sites et monuments historiques ou à grande valeur patrimoniale, estimant que 16 d'entre eux sont en bon état, 11 dans un état moyen de conservation, 11 dans un état critique et 5 dans un état grave.
Par ailleurs, l'observatoire a indiqué avoir proposé la classification de 14 sites et bâtiments sur la liste du patrimoine historique et la création de commissions pour le suivi de trois dossiers prioritaires, à savoir le site de Villa Harris, l'ancienne arène (Plaza de Toros) et le terrain qui devait abriter l'exposition internationale de 2012, pour laquelle Tanger n'a finalement pas été retenue.

MAP
Mardi 19 Mars 2013

Lu 433 fois


1.Posté par adil le 25/03/2013 15:54
la protection des environnement c'est plus difficile

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs