Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La productivité du travail de la Chine bondit et le taux de référence du yuan fléchit




La productivité du travail de la Chine a augmenté de 6,6% en glissement annuel en 2015, a relevé ce lundi le Bureau d’Etat des statistiques (BES).
La productivité du travail a atteint 76.978 yuans (11.842 dollars) par personne l’année dernière, en hausse de 4.733 yuans par rapport à 2014, marquant la cinquième augmentation annuelle consécutive, a précisé le BES, cité par l’agence Chine Nouvelle.
Fin 2015, la population active totale de la Chine avait atteint 774,51 millions, a souligné le Bureau, ajoutant que le pays a créé 13,12 millions de nouveaux emplois pour les habitants urbains en 2015, alors que le taux de chômage enregistré dans les villes était de 4,05%.
L’économie chinoise a augmenté de 6,9% en glissement annuel en 2015, soit l’expansion annuelle la plus faible en 25 ans, avec un PIB totalisant 67.670 milliards de yuans.
Par ailleurs, il est à signaler que lundi dernier la Banque centrale chinoise (PBOC) a abaissé le taux de référence du yuan à son plus bas niveau depuis un mois, soit à un taux-pivot autour duquel le renminbi est autorisé à fluctuer face au billet vert, dans une marge de 2% de part et d’autre. La PBOC a ainsi fixé à 6,5452 yuans pour un dollar, en baisse de 0,17% par rapport au vendredi d’avant.
A la mi-journée, la monnaie chinoise évoluait à 6,5480 yuans pour un dollar, en fort recul par rapport à sa clôture de vendredi à 6,5372 yuans.
Pour rappel, en août dernier, la Chine avait ébranlé les places financières mondiales en dévaluant brutalement le yuan d’environ 5% face au dollar, une décision largement perçue comme un coup de pouce à ses exportateurs.
La PBOC a de nouveau exacerbé la défiance générale début janvier, en abaissant le taux-pivot de la devise durant huit séances consécutives, laissant redouter une dévaluation rampante. Le yuan a reculé d’environ 1,4% face au dollar en janvier.
De même, la Banque centrale chinoise a annoncé le même jour, soit lundi dernier, réduire de 50 points de base le coefficient de réserves obligatoires imposé aux banques qui passera ainsi à 17% pour la plupart des grands établissements du pays.
La Banque populaire de Chine (BPC) a précisé que cette diminution, qui a pris effet hier mardi 1er mars, visait à maintenir un niveau élevé de liquidités dans le système financier. Il s’agit de la cinquième baisse du coefficient depuis février 2015, la BPC cherchant ainsi à soutenir l’activité. La précédente diminution, le 23 octobre, avait été accompagnée d’une baisse de taux de 25 points de base.
Le yuan a touché un plus bas niveau depuis trois semaines après cette annonce, à 6,5539 pour un dollar pour le yuan “onshore” et à 6,5539 dans les cotations à Hong Kong (“offshore”).

Mercredi 2 Mars 2016

Lu 1119 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs