Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La production totale des petits fruits rouges a atteint 130.000 tonnes

4.000 ha de superficie emblavée dans la province de Larache




La superficie totale emblavée en petits fruits rouges dans la région de Loukkos (province de Larache) s’est établie, durant la campagne 2015-2016, à 4.000 ha au niveau de 550 exploitations, dont 3.000 ha de fraise, 500 ha de myrtille et 500 ha de framboise, a indiqué, récemment, la Direction régionale de l’agriculture (DRA).
Ainsi, la production totale des petits fruits rouges a atteint 130.000 tonnes durant cette période, ce qui représente 80% de la production nationale, a expliqué un rapport de la Direction, notant que cette filière a généré un chiffre d’affaires d’environ 1,4 milliard de dirhams (MMDH) et quelque 4 millions de journées de travail, durant 9 mois, dans les exploitations agricoles et les unités de conditionnement, soit environ 14.000 emplois permanents, précise un rapport de la DRA.
Concernant le taux d’exportation des petits fruits rouges, il a atteint 75 % pour la fraise, 90 % pour la framboise et autant pour la myrtille, explique la même source, notant que ces exportations, en état frais et surgelé, sont destinées à environ 30 pays de l’Union européenne, l’Asie, des pays du Golfe, l’Australie, l’Afrique du Nord et d’Amérique latine, sachant que 90 % de la quantité totale exportée est accaparée par 6 pays de l’UE.
Pour la fraise, 25 % est exporté en frais, de novembre à mars, alors que 50 % est livré en état surgelé, d’avril à juillet et 25 % est réservé au marché local.
La même source note que les stations de conditionnement et les unités de surgélation des petits fruits rouges sont certifiées et répondent ainsi aux exigences des clients et aux normes techniques des marchés européens et américains, notamment en matière de contrôle des résidus des pesticides, de protection de l’environnement et de la traçabilité, relevant qu’au niveau des exploitations, les producteurs de la région ont développé un énorme savoir-faire, utilisant les nouvelles techniques de production basées sur la rationalisation des facteurs de production et le respect des bonnes pratiques agricoles.
Pour la valorisation de la production, la Direction a assuré que d’énormes investissements ont été réalisés pour mettre en place un important parc d’unités de valorisation aussi bien pour le conditionnement en frais que pour la surgélation, faisant savoir que la zone du Loukkos compte une vingtaine d’unités de conditionnement et de surgélation.
S’agissant des perspectives d’avenir, le contrat programme proposé pour les années 2014-2020 ambitionne d’atteindre une superficie de 3.000 ha pour la fraise, avec une production de 120.000 tonnes, 1.000 ha pour la framboise (15.000 tonnes) et 1.000 ha pour la myrtille (10.000 tonnes).
Les chiffres font également ressortir que le secteur des petits fruits rouges dans la zone du Loukkos recèle un potentiel de développement important et joue un rôle crucial en tant que moteur de croissance économique et levier de développement régional.

Jeudi 25 Février 2016

Lu 223 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs