Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La production minière au Maroc a atteint 33 millions de tonnes en 2013




La production minière au Maroc a atteint 33 millions de tonnes en 2013
La production minière au Maroc a atteint 33 millions de tonnes (t) en 2013, dont 31 millions de tonnes des phosphates et dérivés pour un chiffre d'affaires de 52 milliards de dirhams (MMDH), a indiqué, mercredi dernier à Skhirat, le ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement.
Ce chiffre d'affaires comprend 41 MMDH d'exportations et 11 MMDH de ventes locales, a-t-il précisé lors de l'ouverture du Forum national sur la "restructuration de l'activité minière dans la région du Tafilalet et de Figuig". Le secteur minier contribue à hauteur de 10 % au produit intérieur brut (PIB) et de 30 % aux exportations nationales, fait-il savoir, relevant que le volume des investissements dans ce secteur a atteint 22,9 MMDH, tandis que le nombre d'employés a été de 40.175.
Au niveau de la région minière du Tafilalet et de Figuig, le ministre a regretté un bilan très modeste et des réalisations qui ne répondent pas aux aspirations, notant que ladite région s'étend sur une superficie de 60.000 km2, alors que la superficie totale des chantiers ne dépasse pas les 6.000 km2, soit 54.000 km2 qui ne sont pas couverts par les projets de recherche et de développement minier.
En ce qui concerne la production régionale, la majorité est assurée par la barytine (97,5 %), soit 483.124 t des 495.710 t de la production globale de cette matière à valeur faible sur le marché, a-t-il relevé.
En revanche, la production des matières du zinc et de plomb, qui ont une valeur relativement importante sur le marché, n'a pas dépassé 10.254 t et 2.332 t respectivement en 2013, a-t-il ajouté.
Le chiffre d'affaires du secteur au niveau de cette région a atteint 330 millions de dirhams (MDH) en 2013, sachant que le tiers (109 MDH) a profité au secteur du transport, selon le ministre.
Le secteur minier, a ajouté le ministre, pâtit de plusieurs problèmes dont la précarité sociale avec l'absence d'une couverture sociale ou médicale des artisans mineurs, ainsi qu'un déficit en ressources humaines, financières et techniques au niveau de la Centrale d'achat et de développement de la région minière du Tafilalet et de Figuig qui est censée assurer l'assistance technique et l'orientation des artisans pour exercer leur activité dans des conditions propices.
Les ressources minières sont exploitées jusqu'à présent par des méthodes artisanales, en vertu du Dahir du 1er décembre 1960 portant création de la région minière du Tafilalet et de Figuig.

Samedi 17 Janvier 2015

Lu 804 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs