Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La prochaine année scolaire se veut prometteuse




Remédier aux problèmes de l’enseignement, c’est avant tout l’engagement formel dans les réformes

Même au beau milieu des vacances estivales, on n’oublie pas la rentrée ! En effet, Mohamed Hassad, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a appelé à rendre la prochaine rentrée scolaire 2017-2018 exceptionnelle, afin de changer et d’améliorer l’image du système éducatif auprès de l’opinion publique.
Le ministre a souligné la nécessité de finaliser tous les préparatifs avant la fin de ce mois, de manière à ce que différentes mesures soient mises en place avant le mois de septembre, notamment la réhabilitation des établissements scolaires pour qu’ils soient dans un état convenable et attrayant. En parlant de l’état des établissements, il faut rappeler que le ministre avait décidé de mettre fin à la construction anarchique des établissements scolaires, mobilisant ainsi les directeurs régionaux du département de l’Education nationale et l’autorité régionale. Il a également attiré l’attention sur l’insalubrité de quelques établissements notamment à Casablanca. Certains étaient même détournés de leur fonction première, et offraient un lieu d’habitation ou d’élevage de volailles. Le  précédent ministre, Rachid Belmokhtar, avait déjà été témoin de cette situation. En effet, à l'occasion d’une intervention au sein d’une école pour parler de la lutte contre la triche dans les examens, il a été interrompu à plusieurs reprises par des sons de volailles élevées au sein même de l’établissement scolaire!
En plus du problème d’insalubrité, Mohamed Hassad fait face à celui récurrent de l’encombrement dans les classes que connaît chaque année l’enseignement public. En effet, le ministère de l’Education nationale a lancé à travers les AREF (Académies régionales de l’éducation et de la formation), des concours pour le recrutement de près de 24.000 enseignants. Lancé entre le 5 et le 7 juin, ledit recrutement concernait les personnes titulaires de la licence au niveau de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire. Il s’agit d’un recrutement par contrat et donc les enseignants ne seront pas considérés comme des fonctionnaires. Les concours ont eu lieu les 29 et 30 juin. 
Pour pallier le problème de l’encombrement, le ministre a aussi autorisé les professeurs du privé à enseigner dans le public, annulant ainsi la décision de son prédécesseur, Rachid Belmokhtar. Il s’est aussi fixé comme objectif de limiter l’effectif des classes à 44 élèves et de fournir 26.000 pupitres.
Des changements ont été également opérés concernant les vacances. En effet, le ministre a décidé que tous les élèves devront rejoindre leurs écoles le 7 septembre. Les jours de vacances passeront cette année de 47 à 42 jours, et les élèves de toutes les régions seront cette fois-ci en congé en même temps. Rappelons que Belmokhtar avait décalé les vacances scolaires par région afin d’éviter l’encombrement sur les routes et dans les moyens de transport. 
Remédier aux problèmes de l’enseignement, c’est s’engager dans des réformes qui concernent non seulement l’effectif et les moyens, mais également l’amélioration du cadre de l’enseignement afin d’offrir aux élèves des conditions favorables à l’apprentissage.


   

Oumaima Hajri ( Stagiaire )
Lundi 17 Juillet 2017

Lu 644 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs