Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La priorité d’Averda est de fournir un service impeccable de gestion des déchets


La société emploie 4.000 salariés et dispose d’une flotte de plus de 450 véhicules



“Chaque pays où l’on opère a ses spécificités et des besoins différents dont nous tenons compte. Nous respectons tous les contrats définis par les autorités de ces  pays y compris ceux signés au Maroc», a déclaré Rami Nazih Al Sayeed, manager des opérations chez Averda.
«On souscrit à tous les cahiers de charges et s’il y a quelque chose qui devait être modifié au niveau opérationnel, on le propose afin de pouvoir fournir le meilleur service possible», a souligné ce dernier en marge des journées portes ouvertes organisées récemment à Rabat.
Au cours d’une rencontre organisée à cette occasion, ce dernier a indiqué que «toutes les villes marocaines sont intéressantes pour Averda» dont l'activité principale consiste à fournir des services de gestion des déchets. Mais que celle-ci ne prévoyait pas dans l'immédiat de s’engager dans d’autres villes, d’autant plus qu’«aucun cahier de charges n’a été pour le moment soumis par d’autres villes. Nous pourrions nous engager peut-être dans le futur», a-t-il assuré.
Soulignons qu’au cours de cette rencontre, le top management de la société a exposé les principaux services qu’elle fournit au Maroc et que l’on pourrait résumer en trois actions : nettoyer, récupérer et éliminer. 
Cette rencontre a été aussi l’occasion d’en savoir plus sur le mode et les normes d’opération ainsi que l’expertise de la société Averda dans le domaine du traitement des déchets.
Fournisseur international reconnu de services de gestion intégrée des déchets, Averda a fait son entrée au Maroc en 2012 en décrochant le marché de la ville de Nador. Depuis, la société a remporté trois autres marchés : Berkane, Rabat et tout dernièrement Casablanca. 
Depuis près de quatre ans, le groupe s’emploie ainsi à servir le Maroc à travers ces cités avec la même détermination: «Notre priorité est de fournir un service impeccable et consistant qui dépasse les attentes de nos clients. Nous voulons les satisfaire du mieux possible et laisser une empreinte positive d’Averda dans toutes les villes où on l’opère», a confié à Libé Rami Nazih Al Sayeed.
Les services d’Averda au Maroc comprennent la collecte de déchets (ménagers et verts), la collecte gravats, le lavage mécanique de voiries, le balayage mécanique et manuel ainsi que le piquetage.
«La fréquence du balayage est de 3/7 jours et cela peut aller à 14/7 sur les axes qui ont une activité importante». Axé sur les grands boulevards et artères, «le lavage mécanique se fait quasiment la nuit pour éviter des embouteillages et pour des raisons de sécurité de nos agents», a expliqué Nor Ariss, manager régionale chez Averda.
La société Averda dessert quatre millions de citoyens au quotidien, réalise plus de 350 trajets par jour aux différentes décharges et plus de 4.000 km de balayage par jour.
Pour assurer avec succès ses services, l’entreprise s’est dotée d’importants moyens techniques avec une flotte de 450 véhicules répartis quasiment à proportion égale entre les bennes tasseuse (30%), les balayeuses et des laveuses mécaniques (28%) et les multibennes, ampliroll et bennes TP(27%).
A propos des équipements déployés dans les différentes villes, Nor Ariss a précisé que «nos véhicules sont importés d’Europe pour répondre à un standard international».
Pour améliorer durablement le cadre de vie des citoyens, Averda s’appuie sur une équipe de 4.000 salariés, composée en majorité d’agents (76%) et de chauffeurs (12%). Notons que 5% de son effectif  est formé d’encadrants.
Si le bleu reste la couleur officielle de la société, une entorse a toutefois été faite s’agissant des agents opérant à Casablanca. La raison: «Nos agents respectent le cahier de charges tel que défini par le client qui a opté pour la couleur orange», a-t-on expliqué. 
Dans tous les cas, «on sait s’adapter même avec les différences au niveau des cahiers de charges. Nous avons 50 ans d’expérience qui nous permettent de nous spécifier au niveau des cahiers de charges et de tenir compte des particularités de chaque ville où nous opérons, ont assuré les responsables de la société, indiquant que Casablanca, grande métropole, présente le plus de challenge.
A la veille du Ramadan, il est à souligner qu’une campagne de sensibilisation auprès des citoyens a été mise en place. Elle s’étalera durant tout le mois sacré et se déroulera dans les marchés, souks, devant les mosquées et zones hautement fréquentées le soir. 
Notons que deux heures auparavant, les responsables de la société avaient organisé une visite du site de Rabat à l’attention de la presse qui a ainsi pu apprécier les conditions de travail et les moyens dont dispose la société pour assurer avec succès sa mission.





Alain Bouithy
Mardi 7 Juin 2016

Lu 851 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs