Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La primeur de la déclaration gouvernementale donnée à un journal et non aux parlementaires : L'opposition se prépare au test du programme de Benkirane




Alors qu'Abdelilah Benkirane doit présenter ce jeudi 19 janvier son programme gouvernemental devant les deux Chambres du Parlement, les troupes de l'opposition affûtent déjà leurs  armes. A l'approche de l'investiture définitive de l'Exécutif, les choses sérieuses commencent. Enfin. «Il y avait comme une latence, le temps avait presque suspendu son vol. Parce que c'est au Parlement que l'opposition peut s'exprimer et jouer le rôle plein et entier qui lui a été dévolu par la nouvelle Constitution», affirme le député RNI Rachid Talbi Alami, celui-là même dont la famille politique vient de passer à l'opposition.
Et si les députés piaffent d'impatience d'écouter le chef de gouvernement et son programme, ils n'en ont pas eu pour autant la primeur. Un quotidien de la place, «Akhbar Al Yaoum», en a détenu l'exclusivité en la publiant dans son édition de mercredi, 24 heures avant sa présentation solennelle devant les deux Chambres.
Face aux quatre partis composant la majorité (le PJD, l'Istiqlal, le Mouvement populaire et le PPS), trois formations politiques entendent mener leur mission d'opposition parlementaire. Installés dans les travées de l'opposition, l'Union socialiste des forces populaires, le Rassemblement national des indépendants et le Parti authenticité et modernité se tiennent prêts à débattre, répliquer, s'opposer ou au contraire applaudir à toute proposition du gouvernement Benkirane. Main sur le cœur, les trois partis promettent de mener une opposition intelligente et s'interdisent toute forme de populisme et démagogie. A commencer par l'USFP qui déclare vouloir mener une opposition au gouvernement tout en tenant compte de la nouvelle Constitution. «L'USFP a une tradition d'opposition qui a duré plusieurs années et jusqu'à l'avènement de l'alternance. Notre parti aura à définir une nouvelle opposition tout en tenant compte de la nouvelle Constitution. C'est une opposition à l'encontre du gouvernement et ce tout en tenant compte de la fonction principale qu'accorde la Constitution à l'opposition. L'opposition que mènera l'USFP est aussi une opposition fondée essentiellement sur l'identité de notre formation politique qui est socialiste, progressiste et moderniste. C'est de cette identité que vont découler notre discours et notre pratique de l'opposition. Sur le plan politique, nous allons veiller au respect de la lettre et l'esprit de la Constitution», explique le Premier secrétaire adjoint de l'Union socialiste des forces populaires, Fathallah Oualalou.
Le programme du gouvernement Benkirane est en fait le premier grand test de la majorité mais aussi de l'opposition. Au PAM, on fourbit les éléments de réponse depuis plusieurs jours. «Nous allons mener une opposition au quotidien.
Nous serons présents au jour le jour. Nous avons des experts et des spécialistes au sein de notre groupe parlementaire qui vont suivre les actions du gouvernement», promet Abdellatif Ouahbi, le président du groupe parlementaire à la chambre des députés du PAM. « Des réponses de ce gouvernement aux attentes des citoyens dépendra notre opposition. Car nous avons, nous aussi, notre vision des problèmes, de leurs solutions, de la bonne gouvernance », ajoute cet avocat, transfuge de l'extrême gauche et devenu député du PAM.
L'intérêt du pays traverse les convictions  de la nouvelle opposition parlementaire et de ses futures positions. F.Oualalou en est convaincu : les Usfpéistes, dit-il, vont écouter le gouvernement et y répondre à travers le canevas de l'identité du parti de la Rose. « L'exécutif va proposer les grandes lignes de son programme mais ce qui est encore plus important, c'est qu'il définisse  les moyens d'application de ce qu'il propose, j'entends des moyens politiques et financiers », souligne ce ténor socialiste.
Au Rassemblement national des indépendants, on est aussi tout à l'organisation du groupe parlementaire à la Chambre basse.  La distribution des dossiers prioritaires à suivre est en train de se faire. Un porte-parole du parti a été désigné. Il s'agit de l'ancien secrétaire d'Etat à l'artisanat, aujourd'hui député de Berkane, Anis Birou.  «Il  ne s'agit pas de faire de l'opposition pour l'opposition. Il faut désormais que nous nous présentions comme une alternative. Je parle en fait des trois grands partis qui sont aujourd'hui à l'opposition qui doivent constituer une alternative aux prochaines législatives. Il est primordial d'occuper dès maintenant le terrain. Pas question que l'alternative soit Al Adl Oua Al Ihssane » conclut Rachid Talbi Alami.    

Narjis Rerhaye
Jeudi 19 Janvier 2012

Lu 869 fois


1.Posté par futurbarbu le 19/01/2012 17:25
Le gouvement BK doit savoir que les marocains l'attendent pour la réalisation des promesses :lutte contre la corrupton d'une façon intelligente et non la chasse aux sorcieres pour éviter l'anarchie et l'arbitraire ,lutte contre le chomage en créeant des écoles de metiers (3ans pour un bac),la sécurité et tjs la sécurité dont le manque a éliminé Jospin homme honnete de la course à la presidence en france ,la sécurité à tout prix!
L'opposition doit etre forte et constructive et commencer par régler l'horloge de la parité homme-femme que Bk a totalement négligé et doit opérer un remaniement au plus vite pour avoir au moins 10 femmes au gouvernement
L'échec de BK sera l'occasion pour les éxtremites (barbus fanatiques et gauchistes) de semer les désordres qu'aucun démocrate ne souhaite au pays ,
Bon courage Mr le chef pour le succès du pays!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs