Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La presse espagnole déplore une “défaite historique” du Barça




La presse espagnole déplore une “défaite historique” du Barça
“Déroute historique” (Marca), “La nuit la plus triste” (Sport), “Cauchemar” (Mundo Deportivo): la presse espagnole soulignait mercredi le caractère retentissant de la déroute du Barça (4-0), mardi, en demi-finale aller de la Ligue des champions face au Bayern Munich.
Les commentaires des journaux espagnols ont ainsi des allures de nécrologies du jeu barcelonais.
“La meilleure équipe européenne n’a été que l’ombre d’elle-même et s’est fracassée sur un Bayern qui l’a fait tourner en bourrique”, écrit le quotidien sportif Marca.
AS parle même de “fin de cycle”, voyant dans cette cuisante défaite l’acte de décès du grand Barça de Messi and co.
“Toute grande équipe est condamnée à s’éclipser un jour sur une grande défaite (...) Le Barça l’a vécue hier (mardi) face à un Bayern qui l’a secoué comme un tourbillon et qui l’écarte de son chemin vers Wembley”, tranche AS.
Mais les journaux catalans ne sont pas plus tendres avec les hommes de Vilanova. “Le Barça n’a pas été à la hauteur de sa légende, de sa trajectoire des dernières années. Il s’est peut-être même éteint hier parce que la leçon du Bayern fut historique”, craint Sport. Et El Mundo Deportivo, tout en partageant le diagnostic de son concurrent, critique également la gestion de Tito Vilanova, auteur d’un seul changement au cours de la partie.
“Heynckes a remporté le combat tactique face à Vilanova, qui a seulement fait entrer Villa pour Pedro à la 83e minute”, souligne el Mundo deportivo.
Le journal catalan ne peut s’empêcher d’insister sur les erreurs d’arbitrage de Viktor Kassai, mais convient lui-même qu’elles n’avaient pas réellement influé sur le résultat final.
“Même le désastreux arbitrage de Kassai, qui a accordé trois buts non valables, n’absout pas les Blaugrana”.
Enfin, El Pais voit des similitudes entre cette défaite et celle en finale de la Ligue des champions 1994 face au Milan AC, qui avait sonné le glas de la “Dream Team” de Cruyff.
Sous le titre “Plus proche d’Athènes que de Wembley”, le quotidien généraliste écrivait ainsi: “Le Barça rêvait de revenir à Wembley quand le Bayern l’a renvoyé à Athènes, où les Blaugrana avaient encaissé un 4-0 retentissant, en finale, face à Milan”.

Libé
Jeudi 25 Avril 2013

Lu 189 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs