Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La préservation du patrimoine immatériel, garant de la pérennité de la spécificité culturelle




La préservation du patrimoine immatériel garantit la spécificité culturelle et la protège contre la dégradation et l’extinction qui menace les peuples et leurs civilisations de disparition, d'où la nécessité d'en prendre soin, a souligné l'Union marocaine du Zajal.
Dans un document publié récemment sur le thème "Quel Maroc culturel voulons-nous appuyer?", parvenu lundi à la MAP, l'Union a relevé que la préservation du patrimoine immatériel est tributaire d'une exploration profonde de ses racines et d'une prise en compte permanente de ses multiples affluents (arabe, amazigh, hébraïque, andalou, hassani, dialectal et africain) et de tous ses prolongements orientaux et occidentaux.
Ceci a fait du Maroc un carrefour des civilisations, a fait valoir l'Union, soulignant la nécessité de mettre la lumière sur les trésors enfouis du Royaume et sur le patrimoine local dont les racines plongent dans l'histoire, en vue d'une universalité reposant sur le métissage civilisationnel et l'échange des différentes influences.
L'Union a également mis l'accent sur la nécessité d'une solidarité inconditionnelle entre toutes les composantes de la société civile, nationale et internationale, appelant à l'égalité, à la liberté, à la justice et à la défense des droits de l'Homme telles qu’énoncées dans les traités internationaux. Selon la même source, la mise en oeuvre de ces grands principes en matière de préservation du patrimoine immatériel exige d'être doté d'un esprit moderniste appelant en permanence à renouveler les mécanismes de réflexion et à mettre en place une stratégie culturelle régissant la chose publique.
L'Union marocaine du Zajal a, par ailleurs, souligné que le travail soutenu de l'Institution Royale constitue un rempart, eu égard à l'histoire de cette Institution et à sa capacité à s'adapter aux "nouveautés du modernisme" sur les plans économique et humain. Et de conclure que face à cette révolution numérique et au développement global qui en découle dans les domaines audiovisuel et technologique, il demeure nécessaire d'opter pour la transparence et de faire un choix moderniste et populaire.

 

Mercredi 10 Août 2016

Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs