Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La préservation de l’environnement, un défi pour l’humanité




La préservation de l’environnement, un défi pour l’humanité
Le respect de l’environnement et de l’écosystème constitue une condition sine qua non pour la réussite et la durabilité de tout projet de développement, a affirmé, à Al Hoceima, le président de la Coordination de la société civile pour la baie d’Al Hoceima, Hakim Messaoudi.
Tout nouveau projet peut porter en lui-même les conditions de son échec lorsqu’il ne prend pas en compte les principes du développement durable et ne s’aligne pas sur les lois promulguées pour veiller à la pérennité des écosystèmes nationaux, a souligné M. Messaoudi, dans une déclaration à la MAP, en marge d’une journée d’étude organisée à l’Ecole nationale des sciences appliquées d’Al Hoceima (ENSAH) à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement. 
Revenant sur les problèmes environnementaux rencontrés dans la province d’Al Hoceima, M. Messaoudi a cité notamment l’extension non contrôlée de l’urbanisme aux dépens des terrains agricoles fertiles, l’exode rural, le non-respect des plans d’urbanisme, les déchets dus à l’assainissement collectif et individuel, la construction de fosses septiques au-dessus des nappes phréatiques, l’utilisation abusive des sables des plages pour la construction d’habitats, outre les pratiques de pêche qui menacent les ressources halieutiques de la province. 
La société civile déploie de grands efforts en matière de sensibilisation des citoyens et des riverains des sites écologiques, mais ces actions restent toujours insuffisantes en dehors d’une vision globale et d’une coopération avec les autres acteurs locaux, à savoir les départements de tutelle, les autorités locales, les scientifiques et les citoyens en général, a signalé M. Messaoudi, notant que le rôle de la société civile consiste aussi à tirer la sonnette d’alarme pour dénoncer des activités irresponsables et non-conformes aux lois pour la préservation de l’écosystème.
Pour sa part, le directeur de l’Ecole nationale des sciences appliquées d’Al Hoceima, Salaheddine El Youbi, a signalé que la préservation de l’environnement est aujourd’hui un grand défi pour l’humanité et constitue une question de vie ou de mort, relevant que la vitesse d’exploitation et de destruction des ressources est plus forte que celle de la régénération et de reconstruction, ce qui exige une prise de conscience prompte et une action rapide et efficace.
Les Sommets de la Terre initiés par les Nations unies pour promouvoir une gestion écologiquement rationnelle de l’environnement n’ont pas donné l’effet escompté puisque les pays industrialisés et ceux en cours d’industrialisation continuent à émettre des quantités dangereuses de gaz à effet de serre et à surexploiter les ressources naturelles, a noté M. El Youbi, rappelant que les décideurs sont appelés à prendre les mesures nécessaires pour léguer aux nouvelles générations un environnement sain et équilibré. 

Samedi 7 Juin 2014

Lu 594 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs