Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La prééminence accordée aux résidences secondaires au détriment de l'habitat social : Ifrane manifeste contre la mainmise des agents d'autorité sur l'habitat




Les habitants d'Ifrane ont manifesté, jeudi et vendredi derniers, contre la politique d'exclusion poursuivie par les responsables locaux et provinciaux en matière de logement social et ont observé un sit-in sans précédent devant le siège de la Province en signe de protestation contre le pullulement des coopératives d'habitat mises sur pied par les chefs de services provinciaux, les chefs de services extérieurs et les agents d'autorité locaux et provinciaux avec leurs femmes et descendants et encouragé par les responsables au détriment des projets de logements sociaux initiés par le gouvernement conformément aux Hautes orientations de S.M. le Roi Mohammed VI.
Entre autres coopératives du genre encourageant le développement des résidences secondaires au niveau de la ville d'Ifrane, on peut citer la coopérative Al Inbiate présidée par un ancien secrétaire général de la province composée des agents d'autorité locaux et de hauts responsables au niveau régional et national, la coopérative Salma présidée par un médecin ex-chef de service local composée d’anciens chefs de services extérieurs et responsables de la sécurité et d'autres responsables au niveau national , la coopérative Itri présidée par un médecin chef de service provincial et composée des chefs de services extérieurs et de responsables nationaux et régionaux et enfin la coopérative du Moyen Atlas présidée par un chef de services extérieurs et composée des chefs de services de la province, de hauts responsables provinciaux avec leurs femmes et leurs descendants.
Il y a lieu de rappeler que les habitants de la ville d'Ifrane attendent depuis longtemps le lancement de vrais projets d'habitat social. Dans ce sens, on se demande si les projets Tourtite 1 et 2 prévus en deux tranches par Al Omrane sont maintenus ou s’ils ont été remis aux calendes grecques.
A ce sujet, le projet Tourtite 1 est prévu sur une superficie de 3 ha pour la construction de 176 appartements pour un coût de 45.00 MDH; la date d'achèvement des travaux est fixée pour juin 2012.
Quant au projet Tourtite 2, il est prévu sur une superficie de 2 ha pour la construction de 120 appartements pour une enveloppe budgétaire globale de 60 MDH; le lancement des travaux n'a pas encore été initié.D'autre part, il ya lieu de signaler qu'un bon nombre d'anciens fonctionnaires en poste à Ifrane relevant des secteurs de l'Enseignement, des Postes et Télécommunications, de l'Intérieur et de bien d'autres départements attendent que justice leur soit rendue pour bénéficier des logements domaniaux qu'ils occupent depuis longtemps, et ce à l'instar des fonctionnaires des Travaux publics et quelques fonctionnaires de l'Intérieur qui ont bénéficié de la cession des logements domaniaux qu'ils occupaient .A rappeler qu’au ministère de l'Education nationale ainsi qu'à la direction des Domaines relevant du ministère des Finances en particulier qu'il est grand temps de procéder à la cession en leur faveur de leurs logements domaniaux à Ifrane surtout quand on sait que des antécédents illégaux ont été observés à ce niveau dans cette localité. Il s'agit des opérations de cession de deux logements domaniaux destinés à l'estivage au profit d'un ancien secrétaire général du ministère de l’Education nationale et d'un responsable des Domaines dans les années 80 sans parler des cessions de villas domaniales à de hauts commis de l'Etat la dernière décennie ainsi que des lots de terrains domaniaux vendus au dirham symbolique à de hauts responsables civils et militaires.
Aussi, si le gouvernement a lancé en juillet 2004, son programme de résorption des bidonvilles en lançant la politique des "Villes sans bidonvilles", la ville d'Ifrane peut s'enorgueillir d'être l'un des précurseurs de cette politique puisque ce phénomène a complètement été éradiqué du temps de Feu Hassan II par le dénommé Nader, un ancien pacha de la ville et premier gouverneur de celle-ci en 1982, date de création de cette dernière. Ainsi, les trois bidonvilles de Timadikine Al Kadima , Timadikine Al Jadida et la caserne du Bureau arabe ont-ils disparu de la cité après recasement de leurs occupants qui ont bénéficié de logements décents à Hay Al Atlas.

Mohammed Drihem
Lundi 26 Septembre 2011

Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs