Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La population de pandas géants de Chine en augmentation




La population de  pandas géants de Chine en augmentation
La population de pandas géants vivant à l'état sauvage en Chine a augmenté de près de 17% en dix ans grâce à des mesures de conservation environnementales, a rapporté la presse chinoise, citant une étude officielle.
D'après cette étude réalisée par l'Autorité de gestion des forêts, 1.864 pandas géants vivaient en Chine à l'état sauvage en 2013, soit 268 ursidés supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 16,9%, a expliqué l'agence Chine nouvelle.
La précédente étude de l'Autorité de gestion des forêts datait de 2003 et celle-ci souligne que les efforts de conservation mis en oeuvre depuis expliquent l'augmentation du nombre d'individus. Parallèlement, leur habitat a également crû de 11,8% à 2,58 millions d'hectares.
La Chine comptait fin 2013 375 pandas géants en captivité, 166 mâles et 209 femelles. Pékin mène une "diplomatie du panda" qui connaît un certain succès, les animaux devenant souvent des vedettes dans les zoos de leurs pays d'accueil. Au mois de juin 2014, 42 pandas vivaient ainsi dans 12 pays, selon l'étude.
Les pandas vivent à l'état naturel essentiellement dans les montagnes du sud-ouest de la Chine. Gros mammifère possédant un patrimoine génétique proche de celui de l'ours, le panda se nourrit exclusivement de bambou. Il pèse une centaine de kilos en moyenne et mesure jusqu'à 1,80 m. Sa particularité est de posséder six doigts.
Le Fonds mondial pour la nature (WWF), dont il est l'animal emblématique, a salué cette augmentation. 
"La hausse de la population de pandas géants sauvages est une victoire pour la politique de protection de l'environnement qu'il faut sans conteste célébrer", a déclaré dans un communiqué Ginette Hemley, une responsable de l'association.
"Cette augmentation atteste de l'engagement du gouvernement chinois, pris depuis 30 ans, de protéger les pandas géants sauvages", a-t-elle ajouté.
Le taux de reproduction de ces animaux est très faible tandis que la perte de leur habitat représentait également une menace.

Lundi 9 Mars 2015

Lu 409 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs