Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La pollution urbaine nocive pour le cœur




Selon une étude publiée ce lundi dans la revue American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, l'exposition prolongée au monoxyde de carbone urbain aurait des conséquences néfastes sur la fonction cardiaque.
D'après les chercheurs du CNRS et de l'Inserm auteurs de cette publication, "les études épidémiologiques relient la pollution atmosphérique au monoxyde de carbone de type urbain à des accidents cardiovasculaires et à un risque accru de mortalité cardiaque, notamment chez des patients fragilisés par une pathologie sous-jacente".
Ils ont donc étudié, sur l'organisme de rats sains, les effets du monoxyde de carbone. Les animaux ont ainsi respiré de l'air soit pur, soit chargé en monoxyde de carbone (CO). Les rats respirant l'air chargé en CO étaient confrontés pendant quatre semaines à une pollution équivalente à celle que l'on trouve en ville. Les chercheurs ont pu constater sur ce groupe de rongeurs des modifications de morphologie et de fonction du cœur. Leur ventricule gauche présentait des différences par rapport à celui des rats inhalant de l'air pur. Des troubles du rythme cardiaque dus à des défauts de "contractilité" au niveau cellulaire ont également été relevés.
Ces rats présentaient des symptômes de stress. Les chercheurs ont en effet constaté un état "hyperadrénergique" qui peut être mis en cause dans le développement de l'hypertrophie cardiaque, de tachycardies et dans la survenue de crises cardiaques.
D'après les chercheurs, l'exposition régulière au monoxyde de carbone augmenterait chez les rats l'altération des cellules du cœur. Pourtant, ces rongeurs détiennent des mécanismes compensateurs qui leur permettent de maintenir une activité cardiaque normale. Cette spécificité ne leur empêcherait cependant pas d'être plus sujets aux maladies cardiaques.
Les chercheurs souhaitent désormais savoir si l'Homme développe le même type de symptômes. De nouvelles études sont actuellement entreprises afin de le déterminer. 

Maxisciences
Samedi 20 Mars 2010

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs