Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La police de Hong Kong interpelle les irréductibles

Le principal site de campement évacué




La police de Hong Kong interpelle les irréductibles
La police a commencé jeudi à interpeller les manifestants restés sur le principal campement du mouvement prodémocratie au coeur de Hong Kong, probable épilogue de semaines de protestations revendiquant l'instauration d'un véritable suffrage universel dans l'ancienne colonie britannique.
Des centaines de policiers ont envahi le site, un village de tentes et de barricades installé depuis 11 semaines dans le quartier d'affaires d'Admiralty, près du siège du pouvoir, démontant tentes et barricades sur leur passage. 
Puis, ils ont fondu sur les quelques dizaines d'irréductibles encore présents et qui avaient organisé un sit-in, parmi lesquels des leaders étudiants et des députés prodémocratie. Ils les ont emmenés un à un avant de les faire monter dans des véhicules de police. Ils portaient ceux qui refusaient de marcher. 
"Nous sommes pacifiques", "nous ne résistons pas", "nous voulons une vraie démocratie", criaient les protestataires. 
Depuis le pic de la contestation le 28 septembre, lorsque les manifestants étaient descendus dans la rue par dizaines de milliers, le nombre de protestataires a nettement diminué dans le territoire passé sous tutelle chinoise. Et le soutien au mouvement de l'opinion publique, lassée par les embouteillages et les perturbations, s'est érodé.
La police avait accordé un court délai aux protestataires pour s'en aller volontairement. Après quoi, "la police agira pour évacuer ou arrêtera quiconque refuse de partir", avait averti un porte-parole, Kwok Pak-chung. 
Ces opérations d'évacuation font suite à une décision de la Haute cour, saisie par des commerçants et des compagnies de transport en commun. Les huissiers de justice se sont présentés dans la matinée sur le campement. Puis les ouvriers ont commencé à démanteler les barricades érigées sur une autoroute à neuf voies, un des grands axes de circulation de l'île de Hong Kong.
Des milliers de personnes s'étaient réunies à Admiralty mercredi soir pour un ultime baroud d'honneur. Jeudi, bon nombre de manifestants avaient démonté leur tente et quitté les lieux. Après l'expiration de son ultimatum, la police avait toutefois encore laissé partir ceux qui le souhaitaient, non sans avoir relevé leur identité. 
"Ce n'est pas la fin du mouvement", a assuré à l'AFP la députée prodémocratie Claudia Mo. "Le réveil de la conscience politique de la jeunesse est irréversible et le combat continue".
"Je ne suis pas fatiguée. Je ne serai jamais fatiguée, il n'y a que le gouvernement qui est fatigué", assurait Alice, une étudiante de 19 ans.
Certains disaient leur tristesse de n'être parvenus à aucun résultat concret, d'autres estimaient néanmoins que le mouvement avait changé le visage de Hong Kong. 
"Je suis triste car nous n'avons pas atteint notre but mais je pense que nous pourrons progresser à l'avenir", disait Dubi, 23 ans. "Je pense que c'est le début de quelque chose à long terme".
Jimmy Lai, magnat de la presse très critique à l'endroit de Pékin, a assuré qu'il resterait là jusqu'à son "arrestation". "Les gens avec lesquels nous venons de passer plus de deux mois vont nous manquer mais au-delà de cela, nous attendons avec impatience" la nouvelle étape du mouvement, a-t-il dit. 

AFP
Vendredi 12 Décembre 2014

Lu 104 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs