Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La police canarienne sollicite la collaboration de la Gendarmerie Royale dans une affaire de pédophilie

L’entraîneur de boxe espagnol aurait-il abusé de mineurs marocains?




La police canarienne sollicite la collaboration de la Gendarmerie Royale dans une affaire de pédophilie
La police des Iles Canaries a adressé une demande officielle à la Gendarmerie Royale pour lui demander de collaborer avec elle dans une enquête qu’elle mène sur un présumé pédophile qu’elle a arrêté récemment à San Gregorio à Telde.
Selon « La Provincia », un journal paraissant à Las Palmas, la police espagnole a appréhendé récemment un entraîneur de boxe, José Santana, alias Kid Telde (Telde est le nom d’une ville aux Iles Canaries) pour abus sexuel sur mineurs.
« La police nationale continue ses investigations pour vérifier si l’ex-boxeur et l’actuel entraîneur, José Santana, a commis des abus sexuels sur des mineurs durant les années 90. Les investigations se sont centrées premièrement sur les versions de quatre anciens boxeurs en herbe qui ont assuré avoir été victimes d’abus sexuels de Kid Telde alors qu’ils étaient âgés de 14 à 18 ans », précise la même source.
La police a auditionné plusieurs personnes du monde de la boxe. Il s’agit notamment de Pedro Miranda, champion d’Europe qui a passé 25 années au côté de Kid Telde et qui  a nié avoir eu connaissance d’abus sexuels commis par José Santana. La police a également interrogé Alejandro Monzon que le mis en cause a entraîné à l’âge de 13 ans et qui a assuré qu’il n’a pas été l’objet d’abus sexuels de la part de Kid Telde, ni observé un quelconque comportement suspect de son ex-entraîneur.
La tâche des autorités espagnoles n’est guère aisée, car elles sont dans l’obligation de recueillir le maximum d’informations et de témoignages sur le passé de l’ancien boxeur. Elles veulent vérifier les faits relatés par ses dénonciateurs, et dans le cas contraire s’il ne s’agit pas d’une simple manipulation.
La police espagnole veut également savoir si cet ex-boxeur a commis des abus sexuels au Maroc, où il se rendait souvent après avoir épousé une Marocaine et qu’il se soit  converti à l’Islam. Et c’est pour cette raison-là qu’elle a demandé la collaboration des autorités marocaines pour «vérifier si José Santana a pu abuser des mineurs marocains », assure le quotidien espagnol sur son site Internet.
A noter que José Santana a été arrêté samedi dernier à son domicile au quartier de San Gregorio à Telde  par des agents de la police nationale; lesquels ont également procédé à la saisie de son  matériel informatique.

T. M
Mardi 27 Août 2013

Lu 784 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs