Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La pluie se fait désirer


Les agriculteurs de plus en plus inquiets



La pluie se fait désirer
 
Les agriculteurs marocains ont les yeux rivés vers le ciel. Ils scrutent la moindre trace de pluie. A les en croire, l’année s’annonce difficile vu l’actuel retard des précipitations. En effet, les pluies excédentaires du mois de novembre 2012 ont laissé place à un décembre 2012- janvier 2013 fort déficitaire.
«La situation est alarmante et risque d’empirer si le retard des pluies persiste», nous a confié Moustafa Sjim, agriculteur à El Jadida. Un constat que partage Abdellatif Houmadis, agriculteur à Sabt Ghzoula (région de Abda-Doukkala) qui pense que l’étau commence à se resserrer de plus en plus autour des agriculteurs et que tous les indicateurs sont au rouge.  D’après lui, les effets néfastes du retard des précipitations sont déjà là. «Il suffit d’observer les prix des aliments de bétail qui s’envolent et ceux des veaux, vaches et moutons qui sont en chute libre pour se rendre compte des difficultés», nous a-t-il expliqué.
Même constat d’Atifi Baydoune, un autre agriculteur de Safi, qui nous a indiqué que les cultivateurs ont commencé à ressentir les fâcheuses conséquences  du retard des pluies sur la culture de l’orge et des fèves qui ont subi des pertes énormes. « La vague  de froid qui sévit depuis peu dans le pays a compliqué davantage la situation ; ce qui a beaucoup impacté la culture de l’orge et des fèves qui ont subi des dégâts irréversibles », nous a-t-il précisé.  
Mais qu’en est-il des précipitations abondantes du mois de novembre ? Les agriculteurs sont unanimes : les pluies enregistrées pendants ce mois ont porté plus de préjudices que de bien.
 « La  pluie a causé beaucoup de dégâts notamment à la culture des légumes. C’est également le cas pour les pommes de terre et les tomates qui ont été fortement endommagées », nous a-t-il indiqué.  Des propos qui rejoignent ceux d’Abdellatif Houmadis qui nous a expliqué que si les  dernières précipitations n’ont pas été bénéfiques, c’est à cause de la non-régularité de leur distribution spatiale et temporelle. 
Notre source va plus loin. Elle estime que les agriculteurs se sont trompés dans leur jugement en se hâtant de labourer leurs terres en se basant uniquement sur les pluies enregistrées en octobre.  Il pense même que l’Etat assume une part de responsabilité dans cette situation du fait qu’il a laissé faire les agriculteurs sans les orienter.   
Faut-il donc craindre le pire? « On ne souhaite pas en arriver jusque-là. Il nous reste quelques jours avant le mois de février et on espère bien que la situation changera d’ici là », nous a confié  Moustafa Sjim. 
Un optimisme  affiché  également par Abdellatif Houmadis qui pense que des précipitations même minimes peuvent redonner espoir aux agriculteurs. «Sinon, c’est la catastrophe», s’est-il alarmé. 
Un scénario peu probable selon les prévisions de Mohammed Said Karrouk, professeur de climatologie à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Ben M'Sick, qui nous a indiqué que quelques chutes de pluie sont attendues à la fin de ce week-end qui sera marqué par l'arrivée de la vague de froid attendue sur l'Europe et qui devrait s'accompagner d’une baisse des températures  principalement au Nord-est du Maroc, de même que d'une rupture de stabilité passagère. Quant à la direction de la météorologie nationale, elle ne prévoit pas de chutes de pluies pour ce week-end. 
 
 
 

Hassan Bentaleb
Vendredi 11 Janvier 2013

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs