Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La planète en déficit écologique


L'humanité a épuisé son crédit annuel de ressources naturelles renouvelables, selon une ONG américaine



La planète en déficit écologique
L’alerte semble être passée inaperçue. Pourtant, depuis mardi 19, l’humanité vit à crédit sur ses ressources naturelles. En seulement huit mois, elle aurait consommé la totalité du budget écologique annuel de la Terre, selon un rapport alarmant de l’ONG Global Footprint Network.
« La population mondiale a consommé l’intégralité des ressources à sa disposition pour toute l’année 2014 », a rapporté en début de semaine le Fonds mondial pour la nature (WWF). D’après cette organisation écologique, nous avons consommé en seulement 240 jours la totalité de ressources que la Terre peut produire en 2014.
Désormais «dans le rouge», la communauté mondiale est entrée en situation de déficit écologique, alerte WWF, citant les données recensées par Global Footprint Network. 
Il est à signaler que le Maroc compte parmi les pays collaborant avec cette ONG basée aux Etats-Unis. Cette collaboration   porte « sur une révision de son plan de développement durable de l'agriculture à 15 ans, Plan Maroc Vert. Le Maroc entend ainsi utiliser les outils de l'Empreinte Ecologique pour évaluer rigoureusement dans quelle mesure Plan Maroc Vert permettra effectivement de soutenir la transition du secteur agricole en particulier, et de la société en général, vers un modèle de développement durable », apprécie l’ONG.
Spécialisée dans la recherche environnementale, cette organisation calcule tous les ans «le jour du dépassement» (Earth Overshoot Day). C’est-à-dire « la date à laquelle l’empreinte écologique de l’humanité dépasse la biocapacité de la planète, à savoir sa capacité à reconstituer les ressources de la planète et à absorber les déchets, y compris le CO2 », explique WWF dans un communiqué.
« L'épuisement prématuré du budget annuel des ressources naturelles est en train de devenir un défi structurel du 21ème siècle. C'est un problème d'ordre écologique mais aussi économique », s’inquiète Mathis Wackernagel, fondateur de Global Footprint Network et co-créateur du modèle de calcul de l'Empreinte Ecologique.
En effet, d’après les calculs effectués par Global Footprint Network, la demande de l’humanité en ressources et services écologiques exigerait une fois et demie la capacité de la Terre pour être satisfaite. Selon ces même calculs, nous aurons besoin de deux planètes d’ici 2050 si les tendances actuelles persistent.
Par ailleurs, « 86% de la population mondiale vit (actuellement) dans des pays dont l'Empreinte est supérieure à ce que leur propre écosystème est capable de générer chaque année.» 
Il est à rappeler que le seuil critique de l’Empreinte Ecologique a été franchi pour la première fois au début des années 70. La consommation de l’homme avait alors « largement pris le pas sur ce que la nature est en capacité de fournir en une année, en termes de recyclage du CO2 libéré et de production de nouvelles matières premières », précisent les organisations écologiques. Celles-ci attribuent cette dégradation à la déforestation, à la raréfaction de l'eau de source, à l’érosion des sols arables, à la perte de la biodiversité et à l’accumulation de CO2 dans l'atmosphère. 
Si ce constat n’a rien de réjouissant, il n’est cependant pas trop tard pour agir et donc inverser la tendance.
Parmi les nombreuses solutions préconisées: « passer massivement à l’énergie renouvelable, opter pour des régimes alimentaires moins riches en viande, viser une économie circulaire sur la base du recyclage et de la réutilisation, repenser l’urbanisme, la mobilité et la fiscalité, etc. », suggère WWF. 
L’autre piste mise en avant par le Fonds mondial pour la nature consiste à promouvoir le développement durable en privilégiant des produits provenant de sources gérées durablement.
 
 
 

Alain Bouithy
Samedi 23 Août 2014

Lu 1449 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs