Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La place boursière casablancaise maintient le cap

Une hausse ralentie par le repli de certains secteurs phares du Masi en juillet 2017




La place boursière casablancaise maintient le cap
Sur les 23 secteurs représentés à la Bourse de Casablanca, 19 ont clôturé le mois de juillet 2017 sur des fluctuations positives, une hausse ralentie toutefois par le repli de certains secteurs phares de la cote, selon les analystes du Crédit du Maroc Capital (CDMC).
Après un premier semestre particulièrement haussier, la place boursière casablancaise parvient à maintenir le cap, grâce notamment aux gains amassés par quelques grandes capitalisations, relève la société de Bourse dans son "Bilan marché actions-juillet 2017". Les analystes financiers ont noté, à ce propos, que quatre valeurs ont contribué, à elles-seules, à hauteur de +0,95% à la progression du Masi, qui termine le mois écoulé sur une performance de +1,54% à 12.201,33 points, à savoir: Marsa Maroc (+6,33%), Wafa Assurance (+4,35%), LafargeHolcim Maroc (+3,78%) et Attijariwafa bank(+1,35%), rapporte la MAP.
Cette situation coïncide avec la conjonction de plusieurs événements dont, l’ouverture du bal des publications semestrielles, notamment, avec les groupes Itissalat Al Maghrib, Crédit du Maroc et la Banque Centrale Populaire (BCP), outre la progression des crédits bancaires, selon la Banque centrale, de +6,2% à fin juin 2017, ajoute la même source. Dans le détail, les crédits de trésorerie augmentent de +1,7%, les crédits immobiliers de +3,8%, ceux à l’équipement de +9,4% et les crédits à la consommation de +4,4% durant la même période, a-t-elle relevé. Par ailleurs, les créances en souffrance progressent de +3% sur le premier semestre 2017. Le taux de bancarisation s’est établi, lui, à 69% en 2016, contre un niveau de 67% en 2015.
Parmi les faits marquants, les analystes de CDMC reviennent sur les réalisations du Plan génération cash du promoteur immobilier Addoha à fin juin 2017, faisant état d’un désendettement du Groupe de 450 millions de dirhams (MDH), pour un gearing de 48% (80% en 2014). Sur les six premiers mois de l’année, l’immobilière cotée a écoulé 2.711 unités du stock des produits finis, a produit 6.091 logements et  collecté de 3,32 milliards de dirhams (MMDH), ont-ils fait remarquer. Autres faits saillants, la baisse de -9,25% des ventes de ciment durant la première moitié de l’année. Pour le mois de juin, les ventes reculent de -30,6% à 721.846 tonnes (1.039.544 tonnes en juin 2016).
Dans sa publication mensuelle, dont copie est parvenue à la MAP, CDMC souligne toutefois, que sur les 75 sociétés cotées, 23 sont allées à l’encontre du mouvement haussier du marché en clôturant le mois dernier sur des pertes allant de -0,02% à -32,49%. Dans ce panel, figurent certains poids lourds de la cote, dont  Cosumar (-32,49%), BMCE Bank (-5,96%), Addoha(-3,47%), Itissalat Al Maghrib(-2,81%) et Ciments du Maroc (-1,38%), ce qui ralentit la performance de l’indice général. Pour sa part, l’indice "Chimie" se positionne en tête de liste avec un rebond notable de +36,6% et ce, grâce à la bonne tenue de ses deux titres SNEP (+38,4%) et Maghreb Oxygène (+12,3%).
La filière "Sylviculture & Papier" se profile en 2ème position affichant une croissance de +21,3%, attribuable à sa seule valeur Med Paper. A signaler que la société Aliken (représentée par M. Anas Sefrioui) a déposé une offre publique d’achat (OPA) en vue de l’acquisition de 31,52% du capital et des droits de vote du spécialiste dans l'industrie du papier. En 3ème rang, figure la branche "Loisirs & Hôtels" qui gagne +16,7%, redevable entièrement à la valeur Risma.
Du côté des baisses, le secteur des "Télécoms" se positionne en queue de peloton, talonné par l'"Electricité", qui accuse une baisse mensuelle de -2%, suite à la mauvaise posture de son unique titre Taqa Morocco.
Par ailleurs, la branche "Industrie pharmaceutique" essuie une perte de -1,4%, due à la contre-performance affichée par le titre Sothema (-3,4%).
Dans la foulée, la valorisation globale du marché ressort à 606,7 MMDH, en enrichissement de 1,2 MMDH, comparativement au 30 juin 2017, tandis que, le Volume quotidien moyen (VQM) de la place casablancaise s’élève à 163,5 MDH, contre 255 MDH en juillet 2016.

Samedi 12 Août 2017

Lu 455 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs