Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La peste a frappé l’humanité 3.300 ans plus tôt qu’on ne le pensait




La peste était fréquente dans les populations humaines 3.300 ans plus tôt que ne le suggéraient jusqu’alors les indications historiques, révèle jeudi une recherche danoise publiée aux Etats-Unis.
C’est en séquençant de l’ADN extrait de dents humaines datant de l’âge de bronze en Europe et en Asie que des chercheurs ont découvert des signes d’infection de la bactérie responsable de cette maladie il y a environ 4.800 ans.
Mais il a fallu au moins un autre millénaire pour que cet agent infectieux, appelé Yersinia pestis, acquière des gènes qui l’ont rendu très virulent en lui permettant de se propager par des puces et d’échapper au système immunitaire des organismes qu’il infectait.
“Cette étude ouvre de nouvelles perspectives pour étudier l’évolution des maladies infectieuses”, estime Eske Willerslev, du centre de géo-génétique de l’université de Copenhague, l’un des principaux auteurs de ces travaux publiés dans la revue américaine Cell.
Plusieurs épidémies de peste ont décimé des populations humaines dans l’Histoire, dont surtout “la peste noire” qui a tué environ 25 millions de personnes, soit un tiers de la population européenne, au Moyen-Age, entre 1347 et 1353.
Mais avant cette recherche on n’était pas sûr que la peste était responsable de grandes épidémies qui se sont produites beaucoup plus tôt. Les auteurs citent une pandémie à Athènes il y a près de 2.500 ans et dans l’empire romain (peste antonine) au deuxième siècle. Ces épidémies sont jugées responsables respectivement du déclin de la Grèce antique et de l’affaiblissement de l’armée romaine.
La signature moléculaire de la bactérie responsable de l’infection dans des squelettes date au plus de 1.500 ans, rappellent ces scientifiques.
Pour démontrer que cet agent infectieux était aussi responsable de ces grandes épidémies plus anciennes, ils ont séquencé de l’ADN extrait des dents de 101 humains datant de l’âge de Bronze, provenant d’Europe et d’Asie.
Ces dents ont été obtenues dans plusieurs musées et sites archéologiques.
Ces chercheurs ont découvert la bactérie chez sept de ces individus, dont le plus ancien est décédé il y a 5.783 ans.
Une analyse de l’évolution de cette bactérie a révélé que l’ancêtre commun le plus récent à toutes ces souches connues remonte à cette date, plus de trois mille ans plus tôt qu’estimé précédemment.
La peste est très contagieuse et provoque des infections extrêmement virulentes. Transmise par les puces ou par des rongeurs, elle continue à sévir épisodiquement mais peut être traitée efficacement par des antibiotiques s’ils sont pris à temps.
La dernière flambée rapidement contenue a fait huit morts en deux jours dans le centre de Madagascar en août dernier, un pays où l’infection réapparaît presque chaque année.

Lundi 26 Octobre 2015

Lu 504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs