Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La part du capital immatériel dans la richesse au Maroc est estimée à 78%




Le poids du capital immatériel dans la richesse globale du Maroc est au-dessus de la moyenne des pays de la région MENA, ont souligné, récemment à El Jadida, les participants à une rencontre organisée sous le thème “Regards croisés sur le capital immatériel dans les pays de la région MENA et de l’OCDE. Etat des lieux, enjeux et perspectives”.  Le poids du capital immatériel dans la richesse globale du Maroc est dans la moyenne de l’ensemble des pays à revenu intermédiaire et il est proche de celui des pays développés, ont ajouté les participants à cette rencontre organisée par le Laboratoire de recherche en gestion, économie et sciences sociales (LARGESS) relevant de la Faculté pluridisciplinaire d’El Jadida.
Ils ont également mis en exergue l’importance que revêt le capital immatériel et sa grande contribution dans la création de la richesse globale du Maroc.
Ils ont ainsi affirmé, en se référant à une étude de la Banque mondiale (BM), que le Maroc produit 7 fois plus de richesse immatérielle par habitant, supérieure à l’Algérie, l’Egypte, la Tunisie ou la Turquie, ajoutant que l’économie est classée dans la case des économies performantes.
 La part du capital immatériel dans la richesse au Maroc est estimée à 78 % contre 67 % pour l’Egypte, 72 % pour la Tunisie et 18 % pour l’Algérie, alors que la moyenne pour les économies développées est comprise entre 66 et 80 %.  Selon les organisateurs, cette rencontre a pour objectif de montrer la valeur qualitative du capital immatériel du Maroc en comparaison avec les pays émergents et développés.
 Elle s’inscrit dans une perspective pluridisciplinaire (management, économie, sociologie, démographie, philosophie, droit, sciences politiques...) et vise à croiser différentes approches théoriques et expériences dans le but de repérer et de faire émerger les tendances qui se dessinent aujourd’hui dans l’immatériel.
 Au menu de cette rencontre figuraient plusieurs interventions portant sur ‘’Capital immatériel : Etat des lieux, diagnostic et retombées réelles’’, ‘’Analyse comparée des expériences des différents pays de la région MENA et de l’OCDE’’, ‘’Capital immatériel : Mesure et évaluation à l’échelle macro et microéconomique’’, ‘’Capital immatériel : Protection et cadre législatif et réglementaire’’, ‘’Capital immatériel : Nouvelles perspectives de réflexion de la mise en place d’une stratégie nationale’’.

Samedi 19 Décembre 2015

Lu 1453 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs